Partagez | 
 

 un début à tout (pv°Joshl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: un début à tout (pv°Joshl)    Ven 18 Déc - 16:21

J'étais là, allongée dans mon lit. Je me demandais comment se passerait la journée d'aujourd'hui. Je resta quelque minute à fixer le plafond, pensive. Puis, je tourna mon regard vers l'unique fenêtre de ma chambre. Je me leva, me dirigeant vers celle-ci. J'ouvris la fenêtre, laissant entrer la chaleur extérieur. De joyeux rayons du soleil me caressait le visage. Il faisait beau. Chaud. Les oiseaux chantonnaient. Une belle journée s'annonçait ! 

J'alla a ma commode, en sortant quelque vêtement. Je fis ma toilette à la chambre de bain. Je fus la première lever, donc je pouvais en profiter pour prendre mon temps, pour une fois. Je peigna ensuite mes cheveux, après m'avoir laver. Je m'habilla puis, sortie de la salle de bain, je pris une pomme pour le déjeuné, n'ayant pas très faim, en plus des nausées matinal qui m'accompagnait presque chaque matin. Je caressa doucement mon ventre.

Je sortis de la maison, la laissant à sa tranquillité, puisque toutes les femmes de la maison étaient encore endormit. Surement pas pour bien longtemps, puisque les enfants ne tardèrent pas à se réveiller. Je souria, regardant autour de moi. Je passa une main dans mes cheveux, marchant.

Je décida alors de me rendre à la mer. Oui ! C'était une parfaite journée pour y aller. Aucuns nuages à l'horizon, seulement une belle et chaude température pour accompagner cette belle journée. Je m'avança vers l'eau, ne portant pas d'attention à rien. J'y plongea mes pieds. L'eau était bonne. Un peu froide, mais tellement rafraîchissante. Je déposa une main sur mon ventre ronds, sentant quelques coups. Que pourrait-il bien mouvementé une si belle journée ? Rien, tout était si tranquille, si paisible, je ne pouvais pas demander mieux.

Je regardais mon reflet dans l'eau, souriante. Quelque chose brilla alors au loin. Qu'est-ce que cela pouvait-il être ? Je m'avança dans l'eau, jusqu'attends d'avoir de l'eau jusqu'au hanche. Mais je n'étais toujours pas arrivé à l'objet brillant. J'étais emprise d'une grande curiosité. Ça semblait si beau. Je m'avança plus. Il n'eu pas gros de temps avant que l'eau couvre mes épaules. Je nageais difficilement avec ma grosse bédaine qui pesait dans l'eau. Je plongea pour aller chercher l'objet, je le mit alors dans ma poche, ne pouvait pas bien voir dans l'eau. Soudaine, le courant était en train de m'apporter au large ! Au non ! Je n'avais vu personne sur la plage. Prise de panique, j'hurla, essayant de peine de de misère de nager vers la rive pour ne pas me noyer. Sans succès, j'étais emporter.. « À l'aide ! À l'aide ! Aider moi ! Au secours ! Quelqu’un m'entends ??? » Criais-je. Mais rien à faire, personne ne m'entendait. Est-ce que se serait la fin ? Aussi bêtement après une belle journée ? Je me sentais couler dans le fonds, l'océan m'apportant. Je ferma les yeux, à bout de souffle. Je ne pouvais pas croire que sa allait en finir ainsi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Sam 19 Déc - 17:01



▬ « Je t'ai trouvé ! »
▬ « Je suis certaine que tu triches ! Dis - moi papa, as-tu un troisième oeil sous tes cheveux ? »


Un sourire éblouissant remplit mon visage alors que je baissais la tête en direction de la petite blondinette qui sortait de sous un gros tronc d'arbre. Je tendis ma main dans sa direction et réussi à la tirer de là sans problème, puis je me mis à rire en regardant la tête qu'elle avait. Sa robe était pleine de terre, ses bas blancs n'étaient plus, ils étaient morts, ne parlons même pas de l'état de sa coiffure. Elle se jeta dans mes bras et je l'écrasai contre mon torse en la serrant du plus fort et du plus délicat que je le pouvais. Je me relevai et commençai à marcher en direction du village, nous étions entre la mer et le village, soit dans la forêt qui séparait l'un et l'autre. Maëlie avait toujours adoré jouer à cache-cache dans les bois, et moi aussi.

▬ « À l'aide ! À l'aide ! Aider moi ! Au secours ! Quelqu’un m'entends ??? »

Je fis un demi - tour sur moi-même pour m'assurer que personne ne mettait ma vie et celle de ma fille en danger, puis je courut en direction de la voix qui continuait à s'époumoner. Hors de question que je laisse une femme en danger, encore moins sous le regard averti de la petite. On m'a souvent dit qu'un enfant apprenait principalement des agissements de ses parents et depuis, je m'évertue à être le meilleur papa du monde. En arrivant sur la berge, je remarque une tâche plus pâle dans l'océan, puis je la perds de vue, puis elle remonte en demandant à nouveau de l'aide. Je dépose la petite près de la forêt et lui demande d'aller se cacher; lorsqu'elle me quitta finalement, je retire mes chaussures et mes vêtements en gardant le strict minimum, puis je plongé dans l'eau.

Je nage, le plus rapidement que je peux, je plonge, j'observe. Je sais qu'elle doit bien être quelque part. Je plonge à nouveau à l'endroit où je l'ai vue disparaître, puis je la vois sombrer bien tranquillement comme l'aurait fait un navire. Non, non, non ! Je nage plus vite encore pour la rattraper, je l'attrape et la remonte à la surface. C'est difficile de nager contre le courant, mais encore plus en traînant un corps derrière toi.

Au bout de plusieurs minutes d'acharnement, je réussis à tirer la demoiselle hors de l'eau, la transportant dans mes bras jusqu'où le sable sec commence. Je la dépose et la regarde une seconde en me demandant ce que je dois faire ; massage cardiaque impossible vu la grosseur de cette dernière. Je la tourne sur le côté au moment où se voient ses yeux s'ouvrir deux - même afin qu'elle puisse recracher l'eau qu'elle aura probablement avalée. Je lui frotte doucement le dos comme je l'aurais faits à un enfant effrayé, puis je repousse toutes les mèches brunes qui se collaient à son visage à cause de l'eau.

▬ « Tout va bien, tout va bien. Vous ne risquez plus rien maintenant .... »

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Sam 19 Déc - 18:03

J'avais déjà perdue connaissance, sous l'eau, lorsqu'un homme m'eut attraper. Je ne le sentis même pas enrouler ses bras autours de moi, je n'étais vraiment plus là, je croyais vraiment que c'était la fin. Il m'eut sortie de l'eau, presqu'aussitôt qu'il a plonger. Il nagea avec difficulté jusqu'au rival. Normal, disons qu'un femme enceinte qui approche terme doit pas peser comme une plume. Mais tout ce qui se passait, je ne m'en rendais pas compte. Je ne respirait même plus. J'étais inerte, sur le rivage, avec l'homme à mes côtés.

Puis, il me fit un massage cardiaque, et le bouche à bouche. Sans doute avait-il espoir que je reprenne vie? Il était si courageux. Puis, je sortie de ma torpeur, recrachant toute l'eau que j'avais avaler. Tout était flou, je ne savais pas ce qui c'était passé. Je ne me rappelais plus de rien. Sans doute parce que j'avais failli mourir dans la noyade ? Ou bien, j'étais trop sous le choc pour me rappeler ce que je faisais ? Qui sait. Je repris difficilement mon souffle, lorsque sa voix me sortie de la noirceur qui m'entourait, ayant passé proche d'y passé.

▬  Tout va bien, tout va bien. Vous ne risquez plus rien maintenant .... 

Je leva alors les yeux vers lui. Je ne l'avais jamais vu auparavant. Qui était-il ? Et que faisait-il par ici? Je ne le savais pas. Mais heureusement il était là. Sans ça, je ne serais même plus de ce monde. Je lui devais sans doute ma vie. Comment pourrais-je le remercier ? Je n'avais pas grand chose, encore moins d'argent. Je me mordis durement la lèvre, puis, je lui souris gentillement, d'un jolie sourire qui illumina mes yeux. Puis, je passa une main dans mes cheveux, comme pour les replacer, le courant les ayant mêler.

▬ Merci beaucoup ! Je ne sais pas comment je pourrais te remercier pour ce que tu viens de faire pour moi...

Je baissa tristement la tête. Mon regard se tourna automatiquement sur mon ventre rebondit. Très rond. J'étais soudain sous le choc. Est-ce que ma noyade aurait pu affecter mon bébé ?? Après tout, j'étais partie de ce monde presque 5 minutes. J'étais paniquée, je ne savais plus quoi penser, les larmes m'en venu automatiquement aux yeux. Je ne parlais plus. Quelque minutes passèrent, jusqu'au moment ou le bébé me donna un coup. J'étais si soulager. Il allait bien. Je pris automatiquement la main de l'inconnu, sans m'en rendre compte, une joie prit le dessus sur moi. Je déposa sa main sur mon ventre, lui faisant sentir deux, trois coups. J'étais si soulager que mon bébé aille bien.

▬ Il va bien, il va bien !!!!!!

Je souria de grande dents, ne mettant toujours pas rendu compte que je partageais un moment personnel avec un homme que je ne connaissais même pas. Bizzarement, à cet instant, je ne m'en souciais pas, j'étais emprise d'une joie intense. Celle lorsqu'on sait que notre bébé va bien. Aussi, je me sentais bien près de lui, comme si une présence masculine manquait à ma vie. Et oui, Aladdin me manquait terriblement. J'avais tant à partager avec lui. Je voulais vivre l'arriver de notre enfant ensemble. Suite à cette pensée, une lueur de tristesse se laissait voir dans mes yeux. Je lâcha doucement la main de l'inconnu, reprenant possession de mon corps, de mes fait et geste.

▬ Ohh.. Désolé, je ne sais pas ce qu'il m'a prit.

Il allait me trouver étrange de lui avoir prit la main comme j'avais fait. Mais.. je ne m'en étais même pas rendue compte, à ma défense ! Je replongea une main dans mes cheveux. Je regardais la mer. Elle était encore si calme. Ce qui m'étais arriver c'est comme si cela n'avait jamais eu lieu. Tout était retourné à la normal, comme si de rien était. Je releva les yeux vers l'homme, plongeant mon regard dans le sien. On disait qu'on apprenait tout sur une personne, juste en le fixant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Dim 20 Déc - 15:37


Un soupire de soulagement quitta mes lèvres au moment où la demoiselle ouvrit les yeux et recracha l'eau qu'elle avait ingurgitée durant sa descente en mer. Je ne savais pas trop pourquoi, mais je m'en serais voulu qu'elle ne survive pas à cela, pour elle, mais surtout pour le petit être qu'elle portait. Je suis trop sentimental, je sais. Un moment, un éclair de lucidité parcouru son visage sérieux, puis un sourire de gratitude prit place sur ses lèvres bleutées. Si j'avais pu faire quelque chose de bien aujourd'hui, je m'en sentais déjà très honoré. Elle bougea un peu trop rapidement à mon goût, pour une personne dont le corps venait de subir un choc immense, mais la voir s'acharner sur ces pauvres cheveux bruns me fit sourire. Une femme reste une femme, il faut absolument qu'elle soit jolie même si elle vient de passer à un cheveu (le jeu de mots trop marrant) de perdre la vie. Sa voix résonna, complètement en accord avec son visage d'ange, mais ce qu'elle me dit me força à réfléchir. J'allais lui dire qu'elle ne me devait absolument rien quand son visage changea à nouveau complètement, elle était très expressive si je me fiais à ma première impression. Je ne bougeai pas, attendant simplement qu'elle reprenne ses esprits, parce qu'elle n'était plus toute présente avec moi. Un instant, je me demandai même si je devais la transporter au centre de soins le plus près. Puis son visage s'illumina à nouveau alors qu'elle attrapait ma main pour la mettre sur son ventre, comme la majorité des femmes enceintes aiment bien le faire. Je me souvenais encore de la première fois où Maëlie nous avait fais signe à sa mère et moi ... un petit moment très court, mais ô combien magique. Maëlie ! Je ne paniquai pas, mais cela faisait combien de temps qu'elle était cachée ?

Je reportai mon attention sur la demoiselle dont j'ignorais tout avant de lui sourire à nouveau, je voulais la rassurer avant de partir à la recherche de la blondinette. Elle lâcha doucement ma main et je pus la retirer de son ventre délicatement, comme si j'avais peur de lui faire mal. Elle semblait épuisée, lasse et dépassée. Elle s'excusa et je lui fis mon sourire le plus sincère.

▬ « Nos enfants sont ce que nous avons de plus précieux, ne vous excusez pas. Si je l'avais désiré, j'aurais été en mesure de me retirer, mais je sentais que cela vous faisait plaisir de me faire sentir ce que vous ressentiez. »

J'étais sincère, mais je n'allais quand même pas lui avouer que cette sensation était magnifique, même si je l'avais partagé avec une inconnue.

▬ « Je vais vous aider à vous asseoir. »

Je glissai doucement le bras entier dans son dos, en fonçant ce dernier dans le sable pour éviter de lui faire mal et l'aidai à se tenir droit. Je ne savais pas si son corps accepterait de se lever, je me souvenais d'une fois ou j'avais dû faire un effort surhumain pour rester en vie, mes jambes m'avaient lâché et je n'avais pas pu marcher avant plusieurs heures. Je l'observai comme si je pouvais lire sa douleur dans son visage, comme j'avais pu entrevoir sa tristesse à travers ses yeux.

▬ « Seriez-vous capable de vous relever ? Je me désigne volontaire pour vous porter jusqu'à votre demeure si vous le désirez, je sais combien cette épreuve à dû être épuisante pour vous. Je sais aussi qu'une grossesse n'est pas facile, même si j'ai déjà accusé ma femme de se plaindre simplement pour se faire porter comme une princesse. dit-il en riant, parce qu'il l'avait vraiment fait et que ça l'avait beaucoup amusé. »

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Dim 20 Déc - 16:58

Je le regarda dans les yeux, une sourire béa. J'étais très reconnaissante qu'il m'ait aider, et qu'il ait été près de moi dans cette épreuve. Il enleva doucement sa main de mon ventre rond, prenant la parole.

▬  Nos enfants sont ce que nous avons de plus précieux, ne vous excusez pas. Si je l'avais désiré, j'aurais été en mesure de me retirer, mais je sentais que cela vous faisait plaisir de me faire sentir ce que vous ressentiez. 

Je lui souria de nouveau. Il avait des enfants, lui aussi. Il était le mieux placer pour me comprendre, même si je n'avais pas encore mit au monde le mien. Il avait l'air si apaisé à en parler. Cela me fit croire alors qu'il avait eu la chance de passer de l'autre côté de la porte avec sa progéniture. Il était surement l'un des chanceux à avoir pu franchir la porte avec ses proches. Il ne sembla pas triste. Peut-être que sa femme aussi était avec lui. Il avait dont bin de la chance lui ! J'étais contente pour lui. Enfin une personne qui n'avait rien perdu. Il le méritait, même si je ne le connaissais pas, il avait l'air extrêmement gentil, dévouer, aimant. Je ne disais rien, seulement lui souriant. Je n'avais pas grand chose à dire, après tout. J'étais seulement extrêmement reconnaissante qu'il m'ait sauvé la vie et j'espérais qu'un jour je pourrais le remercier à sa juste valeur, comme il le méritait. Oh.. Parlant de cela, je ne connaissais toujours pas son nom. Au moment l'ou j'allais lui poser la question, il repris la parole, je n'osa pas le couper. Je garda le sourire.

▬ Je vais vous aider à vous asseoir. 

J'acquiesça doucement, me laissant aider à m'asseoir. De toute façon, je ne crois pas que j'aurais été capable toute seule. J'étais encore sous le choc, après tout ça. Je devais me reposer et prendre quelque force, avant de trop en demander à mon corps. J'avais vécue un très gros choc émotionnel. J'avais passé proche de quitter ce monde. Pour allez ou ? Nul ne savait ce qui venait après la mort. Je secoua doucement la tête, je préférais ne pas y penser. Je devais me concentrer sur le moment présent. J'étais finalement assise, devant l'inconnu. Il reprit de nouveau la parole.

▬ Seriez-vous capable de vous relever ? Je me désigne volontaire pour vous porter jusqu'à votre demeure si vous le désirez, je sais combien cette épreuve à dû être épuisante pour vous. Je sais aussi qu'une grossesse n'est pas facile, même si j'ai déjà accusé ma femme de se plaindre simplement pour se faire porter comme une princesse.

Je ria délicatement, passant une main dans mes cheveux. C'est vrai que la grossesse n'est pas toujours facile pour certaines femmes, mais qu'on en profitait tout de même un peu, pour se sentir désiré, aimé.. Après tout, plusieurs changement se faisait apparaître sur notre corps. Nous avions besoin de nous sentir encore belle, qu'on s'occupe de nous. Nous occupions quand même un grand poste, celui de faire grandir un être en nous, et de le mettre au monde. Je me mordis durement la lèvre. Maintenant que je n'avais plus Aladdin, j'allais devoir être seule pour affronter tout ce qui s'en venait. Je vais vous avouez que cela me faisait peur, ais j'essayais tout de même de moins y penser. Chaque chose en son temps. Le moment venu, je saurais quoi faire. Je releva les yeux vers l'inconnue, il parlait encore de sa femme, elle devait être avec lui ici. Je lui souria.

▬ Merci, vous êtes gentil, ais je ne voudrais pas abuser d'avantage de votre temps. Surtout, que votre femme et vos enfants doivent être déjà en train de vous attendre.

Je ne le quittais pas des yeux, toujours sourire aux lèvres pour mon sauveur. Sa femme avait de la chance de l'avoir. Je donnerais tout pour ravoir mon mari près de moi, près de nous. J'avais de la peine de penser que le fruit de notre amour, qui grandissait en moi, ne connaîtrerait même pas son père. Je me devais de lui faire connaître, d'une autre façon pour que, même s'il n'est pas près de nous, que notre bébé ne l'oubli jamais, pour tout ce qu'il avait fait pour nous. Je m'ennuyais terriblement de mon homme. Je soupira tristement, passant une main dans mes cheveux, de nouveaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 21 Déc - 17:06


J'avais aidé la femme à s'asseoir, mais je sentais encore son dos s'appuyer contre ma main pour tenir dans cette position. Elle ne serait pas capable de bouger d'ici avant plusieurs minutes, peut-être même plusieurs heures et je n'avais pas suffisamment confiance en cette mer pour l'abandonner à cet endroit. Son expression changea à nouveau, comme elle devait penser à quelque chose de triste, j'observai ses yeux devenir plus petite et sa bouche cesser de sourire. Habituellement, ce n'est pas aussi simple de comprendre quelqu'un, ça ne devrait pas l'être. Je lui proposai finalement de l'accompagner jusque chez elle, voire même de la porter jusque-là, mais je vis l'hésitation dans ses yeux, juste un petit soupçon, puis elle refusa poliment mon offre.

▬ « Oh. Non, il n'y a que ma fille et moi. »

Je fis un sourire à la demoiselle, parce que j'étais bien capable moi de cacher mes sentiments, mais aussi parce que j'avais fait le deuil de ma Rose depuis longtemps déjà. Je n'avais pas envie de discuter d'elle, ni même de comment elle était partie sans rien dire. Ce n'était pas cela l'important pour le moment, il fallait surtout que je réussisse à convaincre la jeune dame de rentrer afin de retrouver Maëlie. Cette petite devait être cachée quelque part pas très loin, mais il fallait quand même que j'aille la rejoindre. Sauf si ...

▬ « Ne bougez pas, d'accord . Je ne voudrais pas avoir besoin de replonger pour vous sortir de l'eau parce que vous avez eu une nouvelle envie soudaine de vous baigner. dis-je en riant de bon coeur. »

Je n'avais pas peur de rire, de montrer qu'au fond, je n'étais pas bien méchant. Je lâchai très doucement le dos de l'inconnue en m'assurant qu'elle peut se soutenir alors que je m'éloignerais d'elle. Lorsqu'elle fut capable de maintenir la position, je m'approchai de l'orée de la forêt avec un certain sourire. Je fouillai dans le tas de vêtements que j'avais laissés là et constatai que je n'avais même pas pensé à me couvrir, tant pis, elle avait déjà vu tout ce qu'il y avait à voir qui n'était pas très très personnel et très très camoufler par ma culotte. Je sifflai une petite mélodie et reculai de quelques mètres pour avoir une meilleure vision panoramique des environs, je ne voulais pas qu'on me surprenne. J'avais toujours détesté les surprises.

Un mouvement vers la droite attira mon attention, un sourire étira mes lèvres alors que je me penchais du haut de mon mètre quatre vingt pour attraper la petite fille qui courait dans ma direction. Elle me sauta dans les bras et je me relevai afin de revenir vers la jeune femme que j'avais sauvée d'une mort certaine. Je me callai dans le sable à côté de cette dernière tandis que la petite blonde la regardait avec beaucoup d'intensité.

▬ « Est-ce que c'est cette dame qui hurlait ? »
▬ « Oui, ma puce. »
▬ « Comment elle se nomme ? »


J'eus un instant pour y réfléchir, puis je réalisai que dans l'action je n'avais même pas songé à poser la question.

▬ « Demande-lui. »
▬ « C'est quoi votre nom ?
demanda-t-elle en se penchant vers la dame, je savais très bien ce qui l'intriguait. »

Pourquoi avait-elle un gros ventre de la sorte ?

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 21 Déc - 23:54

Je me frotta doucement mes temples, j'avais une migraine qui commençait, ou au moins, un grand mal de tête. Disons que je sentais encore les vagues vibrer dans mes oreilles, comme si l'eau y était encore resté. Je secoua doucement la tête, puis replaça mes cheveux de nouveau. Je regarda l'homme qui se tenais devant moi, toujours une main dans mon dos. 

▬ Oh. Non, il n'y a que ma fille et moi. 

Je n'osa rien rajouter. Il avait donc perdu un être cher, tout comme moi. Mais il avait l'air de bien le vivre. Surement qu'il avait eu le temps de faire son deuil, depuis son arriver ici. Fallait dire aussi que sa faisait à peine quelque semaine que j'étais réveillée. Peut-être que sa fille l'eu aidé aussi à passé au travers de tout ça. Après tout, nos enfants sont tout pour nous. Peut-être que la venu au monde de mon petit trésor, allait me changer les idées, et me permettrais peut-être même de faire mon deuil à mon tour. Seul l'avenir me le dira. Je leva les yeux vers l'inconnu, un petit sourire de compassion, pour lui montrer que je le comprenais, même sans le connaître.

▬  Ne bougez pas, d'accord . Je ne voudrais pas avoir besoin de replonger pour vous sortir de l'eau parce que vous avez eu une nouvelle envie soudaine de vous baigner. 

Je ne pu m'empêcher de rire suite à son commentaire, le regardant s'éloigner. L'envie de nager m'était passer et ce, pour un bon moment je crois. Je lui souris, ne bougeant pas. De toute façon, je n'avais pas encore repris toutes mes forces. Je passa une main dans mes cheveux, regardant autour de moi. Du sable à perte de vu, une chaleur intense. Avec toute l'eau salé que j'avais avalé, j'avais un soif intense. Ma gorge me brûlait. Je racla a gorge, regardant l'horizon. Aucuns bateaux. Nous étions seuls, du moins, c'est ce que je pensais quand soudain, j'entendis une petite voix répondre à l'homme qui m'avait sauvé.

▬  Est-ce que c'est cette dame qui hurlait ? 
▬  Oui, ma puce. 
▬ Comment elle se nomme ? 

▬  Demande-lui. 

Je leva les yeux vers la forêt, là ou le sable se séparait de la terre, pour laisser place à des la belle herbe haute. Je ne pu m'empêcher de sourire, en regardant la petite, même si elle était encore à quelque mettre de moi. Mes yeux pétillaient en la regardant. Elle était si belle, la petite cocotte. Je toucha doucement mon ventre, pour le caresser, une grande joie et sérénité m'envahit. J'avais hâte d'être maman, moi aussi, et de pouvoir voir grandir mon bébé. Mon sauveur et sa fille s'approcha doucement de moi. Elle prit aussitôt la parole, s'étant pencher vers moi.

▬  C'est quoi votre nom ?
▬ Moi c'est Jasmine. Et toi ma belle petite princesse ? Lui dis-je doucement, replaçant une de ses mèches derrière ses oreilles, avec tendresse, tout délicatement. Tu es si jolie. Rajoutais-je, lui souriant de grande dent, bienveillante. 

J'en avais presque oublier son père, qui se trouvait à nos côtés, ne regardant qu'elle. Mon attention était toute tournée vers la petite. Je ne la quittais pas des yeux, toute douce avec elle, ne la brusquant pas du tout. Je caressa doucement mon ventre de nouveau, mon bébé me donna des coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Sam 26 Déc - 16:01



Nous n'allions pas pouvoir rester sur la berge bien longtemps, faute de se prendre un bon coup de soleil. Les rayons dorés du soleil avaient déjà fait sécher le seul vêtement qui camouflait mes attraits d'hommes, je pourrais donc me vêtir convenablement avant de rentrer à la maison. J'observai l'attraction évidente que Maëlie avait envers l'étrangère et réciproquement, je n'avais pas offert à ma fille une nouvelle maman et parfois, lorsqu'elle me posait des questions sur elle, je regrettais de ne pas l'avoir fait. Je me demandais souvent ce que ce manque allait créer chez la petite d'à peine quatre ans. Elle rigola très fort, comme à son habitude et je reportai mon attention sur le duo féminin. La blonde se colla un peu plus contre mon torse, visiblement gênée par les événements.

▬ « Mais je ne suis pas une vraie princesse ! »
▬ « Tu es la princesse de ton père. »


Elle se blottit dans mes bras alors que je la serrais un peu plus fort, elle était bien plus qu'une princesse à mes yeux.

▬ « Maëlie, aide-moi à convaincre la demoiselle se de faire escorter jusque chez elle par toi et moi. »

Ceci était manière discrète pour répondre à la question de Jasmine à laquelle ma fille n'avait pas répondu, manque d'attention j'imagine. La petite se leva debout, devant nous en observant la future maman, puis elle plaça ses mains sur ses hanches bien en évidence comme lorsqu'elle a quelque chose à me reprocher. Un sourire étira mes lèvres tellement la situation m'amusait, alors que le visage de ma fille se transforma en moue boudeuse.

▬ « Nous allons vous ramener chez vous ! » dit-elle comme si elle pouvait convaincre la demoiselle rien qu'avec son petit air de princesse.

Je me relevai et allai chercher mes vêtements avant d'enfiler mes pantalons et mon chandail, je plaçai correctement mon épée sur ma hanche droite comme à son habitude, puis j'étais fin prêt.

▬ « Elle n'a rien dit, mais comme je suis une princesse ... elle n'a pas le choix de faire ce que je veux. »
▬ « Ce n'est pas très poli, ça. »
▬ « Désolé papa. »


La blondinette avait baissé la tête, puis serrer ses bras contre elle dans une position à peine défensive comme chaque fois que je la grondais. Bien sûr qu'elle faisait pitié à voir, mais il fallait élever nos enfants, pas les laisser nous marcher sur les pieds. Je m’accroupis près de Jasmine avec un sourire aux lèvres, parce que ... Maëlie avait raison, je ne lui laisserais pas le choix.

▬ « Êtes-vous prête ? »

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Sam 26 Déc - 18:07

Je ne pu m'empêcher de rire. Cette petite fille était très attachante. Je la regarda longuement, puis leva les yeux vers son père, toute souriante, puis les rebaissa sur la petite qui se trouvait devant moi. Je caressais doucement mon ventre. J'avais hâte que mon bébé naisse pour l'avoir, moi aussi, près de moi. Mes yeux brillaient à cette idée. Enfin une bonne chose qui m'arriverait. Depuis mon réveil, tout avait été chaotique. Sauf ma rencontre avec Ariel, qui m'avait offert son amitié. Au moins, nous étions là l'une pour l'autre. Cela m'aidait à penser à autre chose lorsque j'étais triste à la pensée de mon mari, hélas, loin d'ici, dans un autre monde. Je passa doucement une main dans mes cheveux.

▬ Ton papa ne m'a toujours pas dit son nom, pourrais-tu m'aider à le savoir ?

Je ne savais toujours pas le nom de mon sauveur. Je releva les yeux vers l'inconnu qui se trouvait à mes côtés, attendant une réponse. Le soleil se faisait de plus en plus chaud, je sentais presque ma peau brûler. Heureusement que j'étais bronzé naturellement, sinon j'aurais bien vite été transformée en homard. Un homard géant. Je ria de nouveau à cette idée. Il était gentil de vouloir m'accompagner. Il en avait déjà beaucoup fait. Je me mordis la lèvre inférieur, caressant mon ventre rond de nouveau, puis un autre sourire s'afficha sur mes lèvres. 

Malgré la péripétie qui mettais arrivée plus tôt, c'était une belle journée. J'avais eu la chance de rencontre deux nouvelles personnes. Un père et sa fille. Ils étaient tous les deux attachants, gentils, attentionnés. Peut-être qu'un jour nous allons être ami ? J'avais une fière chandelle à lui remettre, après qu'il m'ait sauvé la vie, ce n'était pas rien. Je caressais toujours mon ventre.

Je réfléchissais quelque seconde, comme perdu dans mes pensées. Comment pourrais-je le remercier ? Lui coudre quelque chose pour lui ? Pour sa fille ? Oh oui une belle robe pour la petite ! Se serait une super idée. Mais pour lui ? Que pourrais-je lui faire ? En signe de remerciement ? Après tout je ne le connaissais pas. Je ne savais rien sur lui. Ce qu'il aimait, ce qu'il faisait ? Rien du tout. Peut-être l'inviter à manger ? Mais chez moi ce serait pas une bonne idée, avec tout les vas-et-vient qu'il y avait. De plus, je ne voulais pas qu'il pense que je m'accrochais à lui. Je ne voulais pas de nouveau partenaire, après tout, j'avais encore Aladdin dans la tête. Un dîné se serait peut-être trop personnel alors. Je soupira doucement, ne trouvant rien pour le remercier. Durant notre marche, je pourrais me renseigner sur ce qu'il aime, c'est passion, et tout, pour peut-être trouver un moyen de payer ma dette envers lui. Quoi que rien ne pourrait remplacer une dette de vie. Il m'a sauvé, ce n'était pas rien. 

Je releva les yeux sur l'homme, ne disant rien. On dirait que j'avais penser pendant plusieurs minutes, alors que très peu c'était écoulé. J'allais enfin connaître le nom de mon sauveur. J'avais toujours un jolie sourire sur les lèvres, maintenant toute séchée, même mes cheveux n'étaient plus humide. Mon aventure dans l'eau avait perdue toute trace sur moi. C'était chose du passé maintenant, comme si je n'avais jamais touché l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Mar 29 Déc - 10:31


La demoiselle s'était adressé directement à ma fille pour connaître mon prénom, un petit sourire apparut sur mes lèvres alors qu'elle levait ses deux petits yeux brillants dans ma direction. En somme, elle me demandait la permission de dévoiler cette information à une pure étrangère. J'étais fier de me rendre compte qu'elle apprenait un peu, tout de même, de ce que je tentais de lui expliquer depuis sa naissance. L'enfant avait ce sourire qui avait le don de me faire craquer, elle était vraiment trop mignonne. Je lui fis un signe de tête et tournai mon visage vers la demoiselle qui n'était visiblement plus parmi nous.

▬ « Attend un petit peu, ma puce. »
dis-je en lui faisant un clin d’œil complice.

Elle ne comprendrait pas pourquoi j'avais dit oui, puis dit non tout de suite après, mais ce n'était pas grave. Elle se blottit à nouveau dans mes bras alors que j'observais la demoiselle se débattre avec ses pensées. Pourquoi la mort rendait-elle toujours les survivants aussi dingues ? Je ne le savais pas, mais je n'étais pas près de me laisser emporter dans la folie ou même la tristesse, j'avais une petite princesse à chérir et une dame à reconduire à son domicile. Lorsque son regard se leva dans ma direction, j'eus un petit sourire charmant, puis je m'approchai encore un peu d'elle.

▬ « Je me nomme Joshua. Maë, tu vas marcher, d'accord ? »
▬ « C'est moi qui vais porter la dame ? »


J'eus un sourire sincère et jetai un regard en biais à la petite blonde qui détallait déjà en gambadant vers la forêt, elle s'était trouvé très drôle. Je glissai l'un de mes bras dans le dos de la demoiselle que j'avais sauvé et l'autre en dessous de ses genoux de manière à pouvoir la porter dans mes bras sans trop user de force.

Évidemment, ce geste mit en évidence la musculature de mes biceps entraînés, mais je n'y portai que très peu d'attention. Je soulevai un peu plus Jasmine contre mon torse afin de mieux la soutenir et commençai à avancer sans difficulté vers la brèche de la forêt que ma fille venait à peine d'emprunter. Je jetai un dernier regard derrière nous afin de m'assurer qu'il ne restait aucune trace de notre passage sur la plage, il aurait été bien dommage d'y oublier quelque chose et de devoir refaire le chemin en sens inverse. Je pénétrai dans la forêt avec un certain sourire, puis ne repérai pas ma fille immédiatement, mais je savais qu'elle n'était pas bien loin. Cette petite peste aimait bien me foutre la trouille, alors je continuai d'avancer sans m'en préoccuper, elle réapparaîtrait sans doute bientôt.

▬ « Papa ! Regarde-moi ! »
▬ « Je ne sais pas où tu es, mais descends de là petit singe. »


Je la connaissais assez pour savoir qu'elle devait s'être suspendue à une branche. J'entendis quelqu'un tomber et je me retournai, mais la petite était debout sur ses pieds. Peut-être lui avais-je appris un peu trop de choses à propos de la forêt, hein ? Je retournai mon attention sur la demoiselle que je tenais fermement sans serrer trop fort ce corps si frêle malgré sa grossesse.

▬ « Il faudrait m'indiquer comment me rendre jusque chez vous. »

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Mar 29 Déc - 13:59

J'étais mal-à-l'aise de me faire ainsi porter par un inconnu. Après qu'il m'ait sauvé en plus, il n'avait pas juste cela à faire. Je me mordis durement la lèvre. Je n'aime pas être le fardeau de quelqu'un. C'est pour ça que, jusqu'à présent, je m'étais toujours débrouillée seule. Je le devais pour mon bébé qui était en route pour ce nouveau monde. J'espérais avoir la force suffisante pour l'élever seule, et subvenir à nos besoins. Mais une mère trouvait toujours une force en elle, pour affronter tout, pour le bien être de nos petits trésors. L'homme auprès de moi avait d'ailleurs l'air d'un excellent papa, malgré la perte de sa femme. Il se débrouillait très bien. Mais, puisque c'était une petite fille, sans doute que parfait il ne savait pas comment répondre à ses questions. Après tout une femme c'est bien complexe. Mais sans doute qu'il allait savoir quoi dire à ce moment-là ? Peut-être qu'il y pensait déjà d'ailleurs. Je regardais autour de moi, cherchant la jeune demoiselle de vue. 

▬  Papa ! Regarde-moi ! 
▬  Je ne sais pas où tu es, mais descends de là petit singe. 


Je ne pu m'empêcher de rire. Elle était comique cette petite. Elle était si adorable. J'avais juste encore plus envie de tenir mon enfant contre moi, pour le découvrir aussi. Je souriais, perdue dans mes pensées. Un enfant nous accrochait tellement à la vie, même malgré toutes les bas qui pouvait arrivé, nous avions toujours une force dedans nous pour continuer d'avancer et d'affronter mer et tempête. Oups, jeux de mot mal choisit vu ce qui mettait arrivé plus tôt. Mais bon, ça ne devait pas m'empêcher de vivre. Je devais continuer d'avancer pour mon trésors qui venait dans à peine quelque semaines, si Dieu le voulait bien. J'étais impatiente de le rencontrer, enfin.

▬  Il faudrait m'indiquer comment me rendre jusque chez vous. 

Je leva alors les yeux vers l'homme, lui indiquant le chemin. Entre temps je lui fis par que je pouvais marcher. Du moins, c'est ce que je pensais, que je le pouvais seule. De toute façon, je devais bien l'essayer, pour ne pas avoir de crampe musculaire plus tard lorsque je réutiliserais mes jambes. Ou bien des fourmis dans celle-ci, déjà que je me sentais un peu engourdis. Je descendis doucement de ses bras, faible. D'accords, je manquais de force encore. J'avais besoin de lui pour me soutenir un peu, mais je pouvais tout de même marcher. Il était vraiment gentil de me raccompagner. 

▬ Merci pour ce que tu as fait, et fait pour moi, aujourd'hui. Rien ne t'y oblige. Mais je t'en suis énormément reconnaissante.

Je ne savais toujours pas comment le remercier. Je devais me renseigner à son sujet pour en savoir d'avantage. Par quoi commencer, pour que se soit subtil ? hmmm. Je me gratta doucement la tête, pensive. Premièrement, je devrais bien savoir dans quel coin il restait ? Oui, bonne idée. Je souriait doucement, sans m'en rendre compte. Aladdin me disait souvent que on sourire l'enchantait. Que ma façon de sourire après avoir eu une idée était unique et propre à moi. Que j'avais une façon de sourire en coin qui me rendait extraordinaire. Mais bon. Il était amoureux de moi. Tout ce que je faisais l'émerveillais. Surtout le miracle que je portais à l'intérieur de moi. On avait presque pensé que l'un de nous deux ne pouvait pas avoir d'enfant puisqu'après mon mariage à 16 ans, ça quand même prit jusqu'à mes 18 ans pour que je tombe enfin enceinte. Nous attendions avec tant d'impatience ce petit être qui grandissait à moi. Et malheureusement, Aladdin n'allait pas pouvoir faire sa connaissance. Ça me rendait très triste. Mais je ne manquerais pas de parler de lui à notre petit bébé. Il ou elle allait connaître son père, comment il était, et tout.

Je leva finalement les yeux vers Joshua, qui me tenait par l'épaule. Je me demandais à quoi il pensait. Mais bon, je devais en apprendre d'avantage sur l'homme qui je ne connaissais que son nom. Je pensa de nouveau une main dans mes cheveux, pensant à comment je pourrais apporter ma question, sans que ça lui éveille des soupçons.

▬ Alors toi.. Que faisait tu près de la mer avec ta fille ? Tu habites près d'ici ?

Je lui souria longuement, affrontant son regarde. Je le mettais en toute confiance, parlant doucement et gentiment. De toute façon, j'avais l'air inoffensive. Je veux dire, pourquoi il se serait méfier de moi ? Disons qu'une femme enceinte qui était presque à terme ne pouvait pas bien bien faire grand chose de méchant. Quoi que c'est encore drôle, dans le monde que nous vivions, nous ne savions toujours pas à quoi s'attendre. J'haussa doucement les épaules, me mordant la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Mer 6 Jan - 12:03


Je marchais en tenant la jeune femme aussi serré que possible contre moi, c'était comme cela qu'on m'avait appris à porter ma femme lorsqu'elle était enceinte de Maëlie. Éviter tout chamboulement pour le fœtus, mais Rose n'était pas comme Jasmine. Cette dernière n'avait pas l'air aussi mal en point. Lorsqu'elle me signala qu'elle souhaitait marcher, je m'arrêtai et la déposai prudemment en observant les signes d'une faiblesse. Étais-je trop protecteur envers une étrangère ? Probablement, mais cela faisait partie de ma personnalité et de mon expérience, tant pis. Je vis une petite tête blonde passer d'un arbre à un autre devant nous, sans même nous attendre, parce qu'elle savait que son père n'était pas bien loin et qu'il arriverait avant le danger. Je guettais partout autour de nous, puis lorsque la jeune femme commença à marcher j'en fis de même en calquant mon pas sur le sien. Je ne voulais pas marcher trop rapidement pour elle, mais je ne tenais pas à ralentir pour éviter que la nuit ne tombe alors que nous traversions la forêt.

Je me demandai si nous allions arriver à la traverser, il faut dire que cette dernière s'étirait durant plusieurs kilomètres, comment cette femme-là avait pu se rendre jusqu'ici ? J'eus un sourire et je laissai tomber, parce que c'était plus simple ainsi et que je ne voulais pas poser la question. Je reportai mon attention sur Jasmine, puis sur Maëlie. Mon regard passait de l'une à l'autre a intervalle assez régulier comme j'avais l'habitude de le faire quand j'étais en présence de deux personnes que je devais protéger.

▬ « Alors toi.. Que faisait tu près de la mer avec ta fille ? Tu habites près d'ici ? »

Je tournai la tête dans sa direction et lui fit un sourire, parce que sa question me surprit un peu et me déstabilisa. Je me demandais pourquoi elle voulait le savoir, mais peut-être n'était-ce qu'une manière de faire la conversation. Je réfléchis quelques secondes à la réponse qui serait la mieux dans le contexte actuel, parce que donner l'emplacement exact de ma maison à une pure étrangère n'était peut-être pas une très bonne idée.

▬ « Maëlie avait envie de jouer à la cachette et comme à chaque nouvelle partie, nous choisissons un endroit différent. C'est pour varier le jeu et lui faire voir un peu du monde qui nous entoure. Elle aime apprendre et moi, j'aime bien lui faire la leçon même si elle est petite. » dis-je avec un petit sourire en coin.

Je reportai mon attention sur la petite qui marchait devant nous, elle s'était penchée vers l'avant et semblait très préoccupée par quelque chose. Je continuai d'avancer au rythme de Jasmine, même si je crevais d'envie de voir ce qui occupait autant les pensées de ma petite fille. Elle se releva et se tourna vers nous en revenant à notre rencontre, ses mains étaient en coupe devant elle et elle tenait quelque chose dans ses mains. Plus nous avancions, plus l'image devenait nette à mon cerveau. Un crapaud.

▬ « Maëlie. Si tu embrasses ce crapaud, je te lave la langue avec du savon, je te le promets ! »
▬ « Mais papa ! C'est peut-être mon prince ! »


Je jetai un coup d’œil à la jeune femme à mes côtés, un regard qui voulait dire « help, please, i wan die. » parce que je ne savais plus comment la dissuader de ce type de chose. Petite curieuse, je me souvenais encore du jour où elle avait ramené une brebis à la maison comme animal de compagnie.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Jeu 7 Jan - 21:37

Je le regarda droit dans les yeux, souriant, attendant une réponse sincère. Je voulais vraiment trouver un moyen de le remercier. Je ne disais rien, je voyais bien qu'il réfléchissait à ce qu'il allait me répondre. Il était méfiant. C'était comprenable, il avait une petite fille à prendre soin. Et dans ce monde l'ou tout est incertain, nous devions vraiment faire attention. Comme on dit, les apparences pouvaient souvent être trompeuses. J'avançais calmement à ses côtés, puis il prit enfin la parole.

▬ Maëlie avait envie de jouer à la cachette et comme à chaque nouvelle partie, nous choisissons un endroit différent. C'est pour varier le jeu et lui faire voir un peu du monde qui nous entoure. Elle aime apprendre et moi, j'aime bien lui faire la leçon même si elle est petite. 

Il était un bon père. Je lui souria gentiment, ne rajoutant rien. Il n'avait pas vraiment l'air de vouloir parler de lui, de toute façon. Et si je continuais avec mes questions, il allait surement trouver sa louche. Je me mordis doucement la lèvre. Comment en savoir plus sur lui, dans ce cas ? Sans doute qu'il y aurait d'avantage de renseignement sur lui, à la bibliothèque, là ou il y avait un ressencement des arrivants, de tous les gens qui avait traversé la porte. Oui, cela me semblait une bonne idée. C'est ce que j'allais faire. Je l'entendis alors parler de nouveau, me sortant de mes pensées.

▬  Maëlie. Si tu embrasses ce crapaud, je te lave la langue avec du savon, je te le promets ! 
▬  Mais papa ! C'est peut-être mon prince !


Je ne pu m'empêcher de rire, rapportant alors mon regard à la petite demoiselle. Je lui souris, la regardant de haut en bas. Elle était mignonne. Je voyais bien que son père cherchait mon approbation, en faite, que je l'aide, à se sortir de cette situation. C'est ce que j'avais penser aussi, vu qu'il était un gars, il avait certain aspect de la vie de sa fille qui, en grandissant, aurait de la misère de jongler avec tout ça. Un père ne peut pas remplacer une mère, une présence féminine. Je baissa le regard vers celle-ci, toujours un sourire au lèvre.

▬ Ton papa à raison, tu sais. Je pris une légère pause. Un jour, ton beau prince aussi va venir. Et ce jour-là, tu n'auras aucun doute sur son identité. Il ne sera pas déguisé en grenouille, ni rien de tout ça, non. Tu le reconnaîtra automatiquement, d'un seule regard.

Je me pencha vers elle, lui souriant. Elle était si attachante, si comique, si gentille. J'aimais l’innocence qu'avait les enfants, de ne se soucier de rien. Tout était beau pour eux, malgré tout. Parfois se serait tellement plus facile de rester enfant toute sa vie, mais non, nous devions grandir, et prendre des décisions. Parfois certaines plus difficiles que d'autres. Mon attention était toute vers elle. Je lui souriais toujours, à sa hauteur. Je passa une main dans mes cheveux, les replaçant vers l'arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Sam 9 Jan - 17:34


Maëlie était une petite curieuse. Maëlie était une petite fouineuse. Il n'y avait aucun moyen de la faire changer d'avis lorsqu'elle se mettait quelque chose en tête et j'espérais réellement que cette histoire de prince charmant déguisé en grenouille ne soit que passagère dans la tête de ma petite princesse. Je l'ai mis en garde, je lui ai faits mes recommandations et après, il n'en resterait qu'à elle de faire ce qu'elle désirait. Elle me regardait avec ces petits yeux brillants comme en me demandant la permission de faire exactement ce que je venais de lui décommander, mais elle savait très bien que je n'allais pas changer d'idée. Elle non plus, pas si je ne lui donnais pas une vraie raison de le faire. En constatant cela, je tournai mon regard vers la demoiselle debout à côté de moi en espérant qu'elle pourrait me sauver de cette situation. Étrangement, je n'avais pas envie que ma petite soit malade, parce qu'elle s'était collé la langue sur une bestiole pleine de bactéries. Ça avait quelque chose de simple à comprendre, non . Heureusement pour moi, j'avais une dame à mes côtés qui avait peut-être bien des chances de convaincre la petite. Je croisai les doigts dans mon dos alors que Jasmine se penchait en direction de ma fille qui continuait d'observer le crapaud qui ne bougeait pas d'un iota, quel idiot.

Elle lui expliqua des choses sur les princes alors qu'un sourire en coin apparaissait sur mes lèvres, les princes charmants n'existent que pour les princesses. Il n'y a pas de prince qui s'attache à une simple habitante - ce qu'était ma fille - pour la transformer en princesse. Je me repassai toutes les histoires de princesses qui me venaient pour en venir à la même conclusion, elles étaient toutes des princesses ou déjà fortunées avant de devenir la femme d'un prince. Ma fille n'avait aucune chance, mais je la laisserais croire ce qu'elle voulait tant que cela ne gâcherait pas sa vie.

En levant les yeux vers le ciel, je remarquai entre les branches des feuilles qu'il s'était assombri et qu'il ne tarderait pas à faire nuit noire. Je ne m'habituais toujours pas au changement climatique de ce pays. D'une journée à l'autre, le froid s'installait et durait plusieurs mois ou plusieurs semaines avant que les canicules reviennent au galop. J'avais renoncé à trouver une explication à cela depuis longtemps, je laissais ce remue-méninges aux chercheurs qui devaient passer la journée à se pencher sur le sujet. Lorsque je reportai mon attention sur la demoiselle, ma fille avait déposé le crapaud et elle lui faisait signe de la main alors qu'il s'éloignait de nous.

▬ « Ça aurait pu nous faire un bon dîner. »
▬ « Papa ! »


Je soupirai en feignant l'agacement et je fis un clin d’œil à ma fille qui s'attachait à Jasmine, peut-être un peu trop à mon goût. Elle essuya sa main sur sa robe et je secouai la tête de droite à gauche, mais il était trop tard et les dégâts avaient déjà été fait. Tant pis, on en achèterait une autre.

▬ « Il commence à faire noir, est-ce que vous préférez vous arrêter pour la nuit ? Nous vivons pas très loin d'ici et je détesterais faire passer la forêt à une femme enceinte en pleine nuit. Les bêtes qui y circulent sont assez dangereuses que même moi seul, je n'ose pas trop m'y aventurer. » demandais-je à la demoiselle avant de lui tendre ma main pour l'aider à se relever.

J'allais réellement lui montrer ma maison ? Lui montrer l'endroit où vivait ma petite famille, ma fille chérie ? Si elle acceptait, oui. Sinon, nous serions encore plus en danger que maintenant et je n'aimais pas particulièrement l'idée. Je pourrais toujours lui présenter un chasseur qui pourrait lui faire traverser le reste de la forêt, mais moi, je ne m'aventurerais pas aussi loin. Il ne fallait pas oublier qu'il me faudrait revenir jusque chez moi, donc laisser la petite seule ... Non.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Mer 13 Jan - 13:42

Je souriais à la petite fille qui se trouvait devant moi. Je ne sais pas pourquoi, mais, un lien était en train de nous unir, sans que je m'en rendre compte. Un lien d'attachement surement. C'était surprenant, puisque je venais à peine de rencontrer cette famille. Je passa une main dans mes cheveux, souriante. Elle était si attachante, cette petite fille. Et que dire de son père, il était si gentil, généreux, de bonne foie. J'étais surprise. Ici, dans ce nouveau monde, c'était assez chacun pour soie. Je me mordis durement la lèvre. J'espérais que l'avenir allait apporter de quoi de bon pour cette famille, comme pour mon enfant à venir. Dans ce monde incertain. Que dire de plus.

▬  Il commence à faire noir, est-ce que vous préférez vous arrêter pour la nuit ? Nous vivons pas très loin d'ici et je détesterais faire passer la forêt à une femme enceinte en pleine nuit. Les bêtes qui y circulent sont assez dangereuses que même moi seul, je n'ose pas trop m'y aventurer. 

Je leva les yeux vers lui, me levant tranquillement. Je regarda ensuite le ciel. Il avait raison, il commençait à faire nuit. C'était pas dans mes habitude d'aller chez des inconnus, mais, je n'avais pas le goût de revivre ce qui mettait arrivé quelque jours plus tôt, avec Hansel, lorsque nous fumes prit de surprises par une tempête. Après tout, ici, nous ne savions jamais vraiment ce que dame nature nous réservait. C'était assez déconcertant, en fait. Je rebaissa les yeux vers lui, puis regarda la petite fille. Il valait mieux se réfugiés à l'habrit. Autant pour la petite que pour moi. Je n'étais pas vraiment en état de traverser encore la forêt, durant la nuit. Disons que ma quasi-noyade ma beaucoup épuisée. Mes jambes en tremblaient presque. Je releva les yeux vers l'homme, lui dégageant un petit sourire, acquiesçant. J'étais mal à l'aise, mais en même temps, il avait raison, c'était dangereux. Habituellement rien ne m'en empêchait mais, il avait un petite fille en jeux. Et j'étais vraiment épuisée. Je me mordis doucement la lèvre, caressant mon ventre.

▬ Vous avez raisons. Il se fait tard. Mais, je ne voudrais pas vous déranger ?

J'avais toujours peur d'être de trop, c'est temps-ci. Peut-être les hormones de grossesse me faisait sentir comme ça. Je soupira tristement. Je me sentais si seule parfois. Mon beau Aladdin me manquait tant. Lui qui était l'homme de ma vie. Mon premier amour. Lui avec qui nous avions affronter mer et tempête. 

Je ferma doucement les yeux, pensive. Jafar, ce méchant traite qui avait voulu prendre possession du palais. Qui m'avait emprisonné. Et qu'il était contre mon mariage avec Aladdin, seulement parce qu'il n'était pas un prince. Qu'il n'était pas digne de moi selon cette stupide loi. Pourtant, il avait un si grand coeur. C'est lui qui est venu nous aider, mon père et moi. Notre amour n'était pas basé sur la fortune, la richesse, non. Notre amour était basé sur un vrai sentiment. Un amour pure. Il a prouvé sa loyauté en nous sauvant des griffes du charlatent de Jafar. Mon père, lui qui voulait que le mieux pour moi, à changer la loi pour que je puisse épousé l'homme que j'aimais. J'étais si heureuse. Ce sentiment me semblait si loin, déjà. Il me manquait terriblement.

Mais chaque fois que j'étais triste, on dirait que mon enfant le ressentait, qu'il m'envoyait presque aussitôt des coups, comme pour me dire, maman, je suis là, tu n'es pas toute seule, je t'aime. Je caressa mon ventre, avec ce sentiment d'amour inconditionnel que je portais à mon petit miracle. Moi qui pensait que je ne pourrais jamais tomber enceinte, puisque, sa avait prit un long moment avant que je tombe enceinte. Mon petit miracle. L'enfant issu du vrai amour. C'est pour ça que je croyais vraiment au vrai amour. Cela existait. Les titres n'avaient aucunes importances lorsqu'on aimait vraiment. C'est pour cela que, pour moi, les rangs ne valaient rien. Ce qui définissait vraiment un homme, un être humain, c'était son coeur. 

Une larme coula sur mes joues. Je l'essuya presque aussitôt, ouvrant les yeux de nouveau. La grossesse me rendait si émotive. Mais bon, avec tout ce qui s'était passer, c'était normal. Je regarda autour de moi, souriante, faisant comme si de rien était. Je ne voulais pas qu'on me prenne par pitié. J'étais forte pour un femme seule, enceinte. Je releva les yeux vers mon sauveur, lui souriant joliment. Je n'arrêtais pas de caresser mon ventre. S'il m'invitait chez lui, alors demain, j'allais pouvoir le remercier comme il se doit, en leur préparant un bon petit déjeuné. Il le méritait. Et d'après moi, ça faisait longtemps que sa fille n'avait pas eu de présence féminine. J'allais pouvoir être là pour elle aussi, lui changer les idées. Je l'aimais déjà, cette petite princesse. Comment un lien pouvait se créer presqu'aussitôt, en quelque heure ? C'était vraiment un mystère, ce que les sentiments pouvaient faire. Je voulais même être là pour cette petite fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 25 Jan - 15:27


Il ne m'était pas venu à l'esprit une seule seconde que peut-être la demoiselle se sentirait gênée à cette idée, qu'elle ne serait peut-être pas à l'aise de dormir chez quelqu'un qu'elle connaissait à peine. Je croyais très fort qu'elle pouvait me faire confiance après ces quelques heures passées en ma compagnie, mais je pouvais très bien me tromper. J'observai ma fille pendant quelques secondes silences en acquiesçant d'un très léger mouvement de tête. Je savais que je faisais pour le mieux et que peut-être cela inculquerait quelque chose de bien à mon enfant.

▬ « Vous avez raison. Il se fait tard. Mais, je ne voudrais pas vous déranger . »

En tournant la tête vers Jasmine, je réalisai qu'elle n'était déjà plus toute là. Je pouvais comprendre ses absences répétées, comme moi lorsque ma femme était décédée. Maëlie tira sur mon chandail et je baissai les yeux dans sa direction en lui demandant du regard ce qu'elle avait. Comme seule réponse, la petite fille aux cheveux blonds entoura ma jambe de ses deux bras pour se protéger. Je fronçai les sourcils en observant autour de moi sans broncher, elle avait senti un danger que je ne percevais pas encore totalement, mais il valait mieux continuer notre route. Je soulevai la petite et la serrai contre mon flanc pour que mon épée me reste accessible en tout temps et continuait à soutenir la femme enceinte avec la seule puissance de mon autre bras en travers de son dos. Je recommençai à avancer, parce que nous n'avions plus une seule seconde à perdre. Je connaissais la forêt et ses dangers, mais plusieurs d'eux ne sortaient qu'à la tomber de la nuit à la recherche d'une proie facile à manger. Je ne vous apprendrai rien en disant qu'une petite fille et une femme enceinte constituaient probablement un très bon casse-croûte.

▬ « Si je vous l'offre, c'est que cela ne me dérange pas. » dis-je simplement en essayant de la sortir de sa rêverie, parce qu'il fallait avancer plus rapidement que jamais je ne me serais permis de le faire avec une femme enceinte jusqu'au cou.

Je soutins le poids de la princesse avec le seul bras que j'avais à ma disposition et en jetant un énième coup d’œil à ma fille, je remarquai que ses yeux étaient fermés et que sa petite tête reposait dans le creux de mon épaule ; signe qu'elle avait très peur. Je me mordis discrètement la lèvre inférieure en cherchant le danger qu'elle percevait, mais toujours rien. Nous étions presque arrivé quand je réalisai que sa petite main faisait le tour de mes épaules et faisait tourner une mèche des cheveux bruns de Jasmine entre ses petits doigts. Peut-être avais-je fait une erreur en m'isolant avec ma petite, sans trouver de remplaçante à sa maman, mais si elle pouvait comprendre combien il était difficile pour moi de la remplacer, de l'oublier, peut-être ne serait-elle pas aussi triste. Nous continuâmes notre ascension durant plusieurs minutes avant de tomber nez à nez avec notre petite chaumière toute simple. Je soupirai de soulagement et poussai la porte d'entrée avant de faire pénétrer la femme et ensuite ma fille. La petite sauta de mes bras pour observer autour d'elle, comme elle le faisait à chaque fois que nous rentrions après le coucher de soleil. Je lui fis un signe de la tête et sorti de la maison en fermant derrière moi.

Je ne le vis pas, mais Maëlie était grimpée sur la table de la cuisine, comme chaque fois, puis fermait les volets d'un mouvement fluide, parce que ce n'était pas la première fois qu'elle le faisait ainsi.

▬ « Papa va poser les pièges, nous on ferme et on sécurise la maison, d'accord ? » dit-elle à la jeune fille en pointant du doigt une des fenêtres que comportait la maison.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 15 Fév - 14:02

J'entra doucement dans la maison, regardant autour de moi. Sa manquait de décoration, oui, mais c'était très chaleureux. Le manque d'une femme ici se faisait bien ressentir. Je baissa les yeu sur la petites filles, après que son père eu quitter la maison. Je lui souria doucement, comme pour apaiser ses craintes.

▬  Papa va poser les pièges, nous on ferme et on sécurise la maison, d'accord ? 

J'acquiesça doucement, l'aidant à sécurisé la maison avec elle. Puis, lorsque se fût terminer, je posa les yeux sur elle, caressant doucement sa tête, lui offrant la chaleurs humaines d'une ''maman''. Je ne prétendais pas remplacer sa mère, je ne le voulais pas, mais je voulais lui offrir une présence féminine dont elle devait tant avoir de besoin. Moi aussi j'avais perdue ma mère très jeune, je la comprenais. J'avais vécue toute ma vie avec mon père. Il me restait encore de merveilleux souvenirs avec ma maman, quand même, gravé dans ma mémoire que je chérissais encore. Je lui souris doucement.

▬ Veux-tu que je te brosse les cheveux ?

Je sortais de mon sac, une petite brosse a cheveux, délicate, un souvenir de ma maman justement. Parce qu'avant d'emprunter les portes, Aladdin et moi-même, avions faites chacun notre tour un sac, pour y amener des objets qui avait une grande valeur sentimental pour nous, que nous ne voulions surtout pas perdre, en quittant notre monde. Dans mon sac, j'avais quelque objets de ma mère, et tout plein d'autres babioles qui avait une valeurs significatives pour moi, que je ne quittais jamais. Je ne me le pardonnerais pas de les perdre. Je souria doucement à la petite fille qui se trouvais devant moi. Je pris alors place à ses côtés, m'assoyant dans un fauteuil. Je lui fis signe de s'asseoir devant moi, délicatement, attendant le retour de son père. Je ne savais pas combien de temps sa allait prendre à Joshua pour revenir à la maison. Je ne prenais pas beaucoup de place, ne me sentant plus ou moins à l'aise ici. C'était la première fois que je venais dans leurs demeure aussi. Et ils devaient quand même me faire assez confiance pour m'y faire entrer. Mais bon, après tout je n'étais qu'une femme enceinte, je n'avais pas l'air bin bin menacente. Je me mordis doucement la lèvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Mer 24 Fév - 11:22


Je marchais silencieusement, je sentais le vent qui s'infiltrait dans mes cheveux au fur et à mesure que j'avançais dans la nuit. Il faisait bien noir ce soir, cela ne me rassura pas. J'ouvris tous mes pièges, certains pour les grosses bêtes et d'autres pour attraper de la nourriture. On comprendra que ce n'est pas toujours simple d'aller chasser quand on a une petite fille qui nous suit à la trace, qu'on doit la surveiller et veiller à son bien-être. Non, ce n'est pas simple d'être le seul pour s'occuper de cette petite boule d'énergie, mais si on me demandait si je voulais refiler ce rôle a quelqu'un de plus adapter que moi, je dirais non. Cette petite est ma raison d'exister et de continuer à avancer dans la vie, elle est ma princesse. Je savais que lorsque je reviendrais à la maison, les fenêtres seraient verrouillés et que le bois pour le feu serait en place, parce que depuis qu'elle est petite qu'elle a ce désir d'aider. Je n'ai rien trouvé de mieux pour l'occuper pendant que je faisais le tour de la maison pour m'occuper de l'extérieur, alors je lui avais donné certaines petites tâches qui ne risqueraient pas de la blesser. Peut-être suis-je un mauvais père de montrer à ma fille qu'elle doit avoir peur, mais on n'est jamais vraiment à l'abri des bêtes. Je retournai doucement vers la maison, observant les étoiles en silence.

▬ « Cela fait déjà si longtemps que tu nous as quittés, j'ai peine à me souvenir de ta voix maintenant. Un jour, peut-être, oublierais-je même ton visage. » murmurai-je en marchant.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴

Pendant ce temps, Maëlie avait réussi - avec l'aide de Jasmine - à sécuriser la maison comme son père lui avait montré. Maintenant, elles n'avaient plus qu'à attendre que l'homme revienne à sa demeure.

▬ « Veux-tu que je te brosse les cheveux ? »

La petite fille aux cheveux blonds comme le blé sauta de joie, elle attendit que Jasmine prenne place et se positionna juste devant elle. Son père ne s'amusait jamais à lui faire des coiffures, ou même a la poupée, mais de temps a autre, il la laissait lui barbouiller le visage avec de la peinture qu'il fabriquait lui-même pour le plaisir de sa petite.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴

J'attendis quelques secondes de l'autre côté de la porte, écoutant attentivement les bruits qui provenaient de l'intérieur. Je n'entendis personne hurler, ce qui était déjà très bon signe, puis aucun bruit de chaos. Bien sûr que je m'inquiétais, j'avais laissé ma petite avec une femme que je ne connaissais ni d'Adam, ni d'Ève. Évidemment, cela n'avait pas duré très longtemps, une demi-heure tout au plus. Je jetai un dernier coup d’œil aux étoiles avant d'entrer dans ma demeure, j'osai mes bottes sales et les jetai dans le coin de la pièce qui servait à cela. Je m'approchai des deux filles, l'une assise par terre, l'autre sur le sofa. J'eus un sourire triste qui ne monta pas totalement jusqu'à mes yeux. J'aurais tellement souhaité voir ce type de spectacle tous les jours en rentrant à la maison après une dure journée au travail. Décidément, j'avais peut-être plus besoin d'une présence féminine que je ne le croyais. Ma femme était décédée et j'avais bien fait mon deuil, mais y avait-il la place pour une autre femme dans ma vie, outre Maëlie ? Je ne savais pas.

Je m'approchai un peu et me laissai choir sur le fauteuil à côté de Jasmine, observant avec attention les gestes qu'elle répétait comme une vilaine habitude. Combien de fois avait-elle peigné des cheveux auparavant ? Où était-elle quand le monde s'était effondré ? Quand tous les royaumes avaient disparu ?

▬ « D'où venez-vous exactement ? » demandais-je après quelques minutes de silence.

Je me levai du fauteuil et m'approchai de l'antre qui accueillerait notre feu pour la nuit. Certes, les journées sont bienfaisantes et fraiches dans la forêt, malheureusement, les nuits le sont tout autant.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 29 Fév - 20:23

J'étais tout prêt d'elle, en train de lui peigner doucement les cheveux, avec beaucoup d'amour, comme ma maman avait le don de le faire auparavant. Ça me semblait si loin déjà. Elle me manquait terriblement. Mais je chérissais toujours au fond de mon coeur et de ma mémoire les bons moments que j'avais passé avec elle, même si, selon moi, j'aurais aimé en avoir beaucoup plus. Je lui parlais un peu de ma maman, lui faisant part que je la comprenais, que c'était dure de perdre sa maman si jeune, et que si elle avait besoin de quoi que se soit, que je serais là pour elle. Car c'était normal d'avoir une petite intimité vis-à-vis nos trucs de fille, qu'on ne pouvait pas toujours tout partager à nos papas. Mais qu'elle était chanceuse d'avoir un père si aimant, qui faisait tout pour sa petite princesse. Comme mon père qui m'avait élever. Quoi que trop protecteur à mon goût. Je lui parlais de tout et de rien, cette belle petite fille angélique. Je lui faisais une tresse française le long de sa longue et belle chevelure. Je lui sourit, lui la montrant dans le miroir.

▬ Comme tu es jolie ! Digne d'une princesse. La plus belle des petites filles.

Je lui fit un clin d'oeil, lui souriant. Elle était si mignonne et si attachante. Je sentais beaucoup d'affinité avec celle-ci. Elle me rappelait beaucoup moi, lorsque j'étais petite. Puis, j'entendis quelqu'un franchir la porte. Je me tourna vers la porte, regardant l'homme prendre place dans un fauteuil, près de nous. Il avait surement fini de préparer les pièges de dehors. Je lui souris doucement, passant une main dans mes cheveux. Je ne disais rien. Comme si j'attendais qu'il prenne la parole. Après tout, nous ne nous connaissions pas vraiment. Nous nous étions rencontrer seulement il y a quelque heure. Ce n'était pas beaucoup pour connaître une personne.

▬  D'où venez-vous exactement ?

Je me mordis doucement la lèvre. Je ne m'attendais pas à cette question, mais en même temps, oui. Après tout, nous avions tous une autre vie, auparavant. Aussi, lui et moi ne nous connaissions pas du tout. De quoi parler d'autres sinon ? Je passa doucement mes mains dans mes cheveux, puis, je pris la parole.

▬ Je suis née dans le royaume d'Agrabah. 


Je n'ajouta pas grand chose de plus. Il ne m'avait seulement demandez l'ou j'étais avant d'arrivé ici. Pas si j'étais une princesse. De toute façon, sa ne changeait rien, maintenant. Eh puis, pour moi, la royauté n'avait rien de plus que les autres gens. La preuve, mon mari n'était pas un prince. Il était seulement un paysan. Mais je l'aimais pour qui il était, pas ce qu'il était. Le plus important d'une personne, c'est ce qu'il a au fond du coeur, et non ce avec quoi il est né. Je lui souris gentillement.


▬ Et vous ? 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sidekicks

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Joshua Ryan Grimes
Je suis ici depuis le : 11/12/2015
Mes messages s'élèvent à : 25
Je suis : Éternellement célibataire
Boulot : Garde dans le corps royal.
Personnage en trois mots : Casse-cou, souriant, généreux.
Doublette(s) : Ariel d'Atlantica
On dit que je ressemble à : Jensen Ackles


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 7 Mar - 18:17


En m'approchant du foyer creusé à même le mur de la demeure, je sentis une ombre planer près de moi. Je n'eus pas besoin de tourner la tête pour savoir qui c'était et ce qu'elle voulait ; m'aider à préparer le feu. Je n'aimais pas qu'elle s'intéresse aux choses que je faisais, comme le feu, les pièges. Cela me semblait tellement inapproprié pour une jeune fille, surtout si peu âgée. Je jetai un petit coup d’œil à la petite tête blonde qui se dressait au-dessus de mon épaule pour observer le moindre de mes faits et gestes, puis dis, d'un ton nonchalant comme à chaque fois ;

▬ « Pourquoi n'es-tu toujours pas en pyjama, petite demoiselle ? »
▬ « Jasmine a peigné mes cheveux, c'est joli, non ? »
▬ « Tu es merveilleuse, mais court te changer où le monstre de la nuit te mangeras. »
dis-je avec un sourire malicieux.

Maëlie n'attendit pas une seconde de plus avant de s'enfuir dans l'une des pièces adjacentes ; sa chambre. Je continuai à préparer mon feu afin de réchauffer la maison lorsque la demoiselle que j'avais invitée à dormir m'adressa la parole. Je pris quelques feuilles sèches que ma petite avait ramassées durant notre dernière expédition, puis empilait quelques bûches dans l'antre. Je pris quelques secondes pour allumer la flamme grâce à deux pierres usées et un peu de paille, puis je me retournai en direction de la demoiselle enceinte avec un petit sourire.

▬ « Agrabah, n'est-ce pas situé dans le désert ? » demandais-je avec un sourire entendu, lui démontrant clairement que si elle ne savait pas nager, elle ne devrait pas aller à la mer.

Évidemment, je plaisantais. Je me retournai et soufflai sur les flammes qui prenaient du temps à grimper dans les bûches sèches, mais je n'eus pas à attendre très longtemps. Lorsque la petite sorti de sa chambre, le feu était déjà bien beau, elle alla donc se caler contre Jasmine dans le long fauteuil. Je restai assirent près du feu pour me réchauffer un peu les mains qui avaient eu froid alors que je posais les pièges à l'extérieur.

▬ « Je suis d'un petit village éloigné, il se nomme Bronzix. Je ne serais pas surpris que tu ne le connaisses pas, mais je suis étonné de voir que nous sommes du même monde. » dis-je, pensif.

Je n'avais jamais pu voyager, ni même me rendre dans d'autre villages. Ma vie s'était déroulé tellement rapidement que je n'avais pas eu le temps de rien, ni même de me rendre compte que mon monde s'effondrait. Mais j'avais entendu parler d'Agrabah, donc nous avions passé par la même porte sans même nous voir. Ma petite m'écoutait sans vraiment comprendre, parce qu'elle était née ici, dans ce monde. Mon regard se perdit dans les flammes alors que je repensais à ma vie, vie qui n'avait pas toujours été de tout repos, mais qui n'avait pas été misérable non plus.

▬ « Papa, raconte-moi une histoire, s'il te plaît ! »
▬ « Demande à Jasmine. Une histoire différente ce soir, cela te ferait peut-être du bien. »


Je vis les yeux de ma princesse s'illuminer alors qu'elle tournait son visage vers la jeune femme assise à côté d'elle. Je voyais l'envie dans ses yeux, la supplication silencieuse qu'elle effectuait. Jasmine ne lui dirait certainement pas non avec cette petite bouille d'ange qui l'observait à quelques centimètres à peine de son visage.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

JOSHUA RYAN GRIMES.
On ne sait jamais réellement jusqu'où quelqu'un peu aller par amour.

© ASHLING

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Lun 21 Mar - 23:28

Je regarda droit dans les yeux l'homme qui m'avait sauvé, sans rien dire, l'écoutant doucement parler. Il avait l'air si doux, attentif, attentionnée. Il ne me semblait pas dangereux, du moins, contre moi. Il était même gentil, généreux. Bref, il avait l'air d'avoir beaucoup de qualité. Surtout la plus importante; d'être un bon père. Je lui souris doucement. Je passa une main dans mes longs et beaux cheveux lisses, les plaçant par l'arrière.

▬ Agrabah, n'est-ce pas situé dans le désert ? 

J'acquiesça doucement,  toujours avec une jolie sourire aux lèvres. Il avait l'air de connaître mon village, sans tout de même savoir qui j'étais. Tant mieux, je ne voulais pas que sa l'affecte comment qu'il me voyait. Ne sachant pas que j'étais autrefois une princesse, il ne pourrait pas pensé que je serais une femme capricieuse, qui voudrait tout avoir facilement et qui se croyait supérieur aux autres. Car non, ce n'était vraiment pas mon genre. Je n'étais pas comme plusieurs autres princes et princesses imbu de leurs propre personne qui se croyaient tout permis. Qui n'accordaient aucunes valeurs aux autres. Bien heureuse que je n'ai pas été ainsi. Sinon, sans doute que le réveil ici, dans ce nouveau monde, aurait été désastreux. D'ailleurs, je me demande comment s'en sortait les autres sangs royaux maintenant qu'ils n'avaient plus aucuns titres. Ils devaient trouver sa vraiment dure. Je me mordis durement la lèvre, sortant de mes pensées lorsqu'il me parlait de lui, de son village.

▬ Je suis d'un petit village éloigné, il se nomme Bronzix. Je ne serais pas surpris que tu ne le connaisses pas, mais je suis étonné de voir que nous sommes du même monde. 

Il avait raison, je ne connaissais pas vraiment. Après tout, faux dire que je n'avais pas vraiment voyagé puisque mon père ne m'a jamais laissé partir du château. Jusqu'au jours ou j'ai sorti moi-même, discrèetement, pour explorer le monde. J'en avais des choses à apprendre ! Car l'extérieur n'était vraiment pas comme à l'intérieur de mon château. Faux se dire que.. J'ai même fallit me faire trancher la main par mon manque de connaissance. Tout ça ârce que j'ai prit une pomme pour donner a une petit garçon orphelin qui avait faim. Je voulais l'aider, de bonté, moi. Mais grâce à cette péripétie, j'ai rencontré l'homme de ma vie. Aladdin. Ah qu'il me manquait terriblement. Je caressa doucement mon ventre.

▬ Papa, raconte-moi une histoire, s'il te plaît ! 
▬  Demande à Jasmine. Une histoire différente ce soir, cela te ferait peut-être du bien. 


Je baissa doucement les yeux vers la petite, leur souriant grandement. Je lui fit signe de prendre place à mes côtés. J'allais lui raconter mon histoire, sans tout de même faire mention de mon nom, ni même de celui de mon mari, car je ne voulais pas nécessairement qu'on sache que j'étais de sang royale. Car après tout, tout ça n'était que du passé, et bien loin dans ma mémoire. Je commença par lui raconter l'histoire d'une petite fille, alors adolescente, qui ne pouvait jamais sortir du château, parce que son père voulait tant la protéger du monde extérieur. Elle ne connaissait rien du monde de l'autre côté des murs du château. Je lui parlais alors de sa sortie, et de toutes les péripéties qui s'en ont suivis. Du méchant qui la kidnappa et prit contrôle de tout le royaume, emprisonnant le sultan. Du génie, du beau jeune homme qui la sauva et délivra le peuple du méchant emprise du magicien. Bref, je lui raconta tout mon histoire. Elle, elle ne pouvait pas savoir qu'il s'agissait de moi. Peut-être même que Maélie, croyait seulement que c'était une histoire inventé. Mais.. Je l'avais vécue. Peut-être que dans mes yeux, la passion se laissait dégagée ? 

Puis, je termina l'histoire comme toutes les histoires devaient terminé '' et ils vécurent heureux jusqu'à la fin de leurs jours '' . On pouvait distinguée de la tristesse dans ma voix, à ce moment là. Peut-être parce que... justement, nous avons pas vécues heureux toutes notre vie... Ensemble... puisque je me retrouvais maintenant seule, sans lui, sans mon homme. Je retenais les larmes pour pas quel sorte de mes yeux. La petite n'y voyais que du feu. Elle semblait même émerveillé par l'histoire. J'y avais mit tant de coeur alors sa ne m'étonnait même pas. elle était si adorable. Je secoua doucement la tête pour me changer les idées, souriant de nouveau à la petite qui se trouvais devant moi. J'espérais seulement que Joshua, n'avait pas pu lire dans mon âme à se moment là, puisque je me sentais si vulnérable. C'était atroce le manque qu'une personne pouvait nous faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Ariel d'Atlantica
Je suis ici depuis le : 03/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 119
Je suis : Veuve & célibataire.
Boulot : Soignante et Bénévole au centre de soins
Personnage en trois mots : Curieuse ; Méfiante ; Contradictoire.
Doublette(s) : Personne (pour le moment)
On dit que je ressemble à : Holland Roden
J'aimerai remercier : Shiya



MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    Ven 14 Oct - 9:52


J'écoutais le récit de la jeune femme quand je compris que quelque chose ne vas pas dans son histoire. Enfin. Je connais l'histoire et c'est précisément ce qui me rend nerveux, peut être qu'elle la connaît aussi, tout simplement. Maëlie n'a d’yeux que pour l'histoire de Jasmine et j'ai peur maintenant qu'elle ne veuille plus jamais entendre mes histoires de chasseur, de piège et de gros méchants monstres mangeur d'enfants. Peut être que les histoires de princesse sont plus approprié pour une petite fille de cet âge, si seulement sa maman avait été la pour me dire où je faisais les mauvais choix pour elle, où j'avais tort. Malgré mes réticences, j'écoute chaque phrase, chaque mots qui sortent de la bouche de Jasmine. Puis je le vois, la, dans ses yeux alors qu'elle achève le récit, toute l'émotion que cette histoire remue à l'intérieur. Et je comprend. Au moment même où elle termine avec la phrase typique des contes de fées. “Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants, mais ce n'est qu'un mensonge pour éviter de te faire pleurer.” J'observe Jasmine d'un nouvel œil en me demandant si je dois me sentir offusqué qu'elle m'ait caché ce qu'elle était dans l'autre monde. Peut être ne me fait-elle pas aussi confiance que je l'aurais cru au départ. La petite semble heureuse de ce conte, qui n'en est pas réellement un finalement, sautillant de joie à côté de Jasmine comme si elle en voulait une deuxième, peut être la même. Maëlie aime écouter des histoires et elle ne se lasse pas d'entendre les mêmes, tant que le narrateur y met du sien, la dame enceinte à été parfaite dans le rôle du narrateur à en voir les yeux brillants de ma fille. Je cesse de les observer et me lève tranquillement.

《 Non, papa ! S'il te plaît.
- Il est l'heure, princesse. 》


Est-ce de la cruauté d'avoir ajouté le mot princesse de cette manière, avec ce ton de voix, comme pour attirer l'attention de Jasmine sur ce mot ? Probablement. La petite fille grimpe sur le haut du divan tel le singe qu'elle a toujours été et embrasse bruyamment la joue de la femme qui semblait un peu perdue dans ses pensées.

《 Merci pour l'histoire, elle était super !
- Hm. Hm.
- Elle était … merveilleuse ?
- C'est mieux. 》


Je déteste lorsque ma fille se met à utiliser des termes d'adolescents, ce nest pas de son âge et malgré tout, j'apprécierais vraiment qu'elle soit bien élevé. Je m'y prend plutôt mal pour ce dernier point, mais on ne peut pas être parfait dans tout. Je regarde la femme un instant avant de lui sourire et d'attraper Maëlie. Je la dépose sur mon épaule et la chatouille d'une main en la tenant en place avec l'autre. Elle déchaîne une série de coup de pied dans mon dos, mais je ne cesse pas pour autant durant quelques secondes. Je sens son souffle manquer et je la reprend dans mes bras au moment où elle éclate de rire. Je la serre contre moi, puis regarde à nouveau vers Jasmine.

《 Je vais coucher le singe et je reviens tout de suite. 》

Je n'ai pas été gentil, mais je me rattraperai. Je lui en fais la promesse en silence et en allant border Maëlie. Je dois regarder si le méchant de l'histoire n'est pas quelque part dans la pièce pour la kidnapper, parce qu'elle est ma princesse et qu'il pourrait la prendre pour celle du conte. Lorsqu'elle est finalement endormie, je reviens dans le salon et me laisse tomber - oui, pas très délicatement - sur le sofa.

《 Je suis désolé de vous avoir demandé indirectement de raconter quelque chose à ma fille. J'aurais dû m'occuper d'elle, je ne le referai plus. Cette histoire était très touchante, vous l'avez composé à l'instant pour elle ? 》

Je sais que non, mais elle ne sait pas que je sais. Je voudrais tant qu'elle s'ouvre à moi, quelle se confie peut être, comme à un ami. En même temps, on se connaît à peine, je ne peux pas lui reprocher de ne pas me faire confiance. Après tout, ces étranges un homme vivant seul dans les bois avec sa fillette.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

un soupir droit du coeur.
parfois, les plus beaux sourires peuvent cacher de grands secrets, les plus beaux yeux peuvent avoir pleuré durant des heures et les coeurs les plus purs peuvent avoir souffert de grandes peines.
codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼



MessageSujet: Re: un début à tout (pv°Joshl)    

Revenir en haut Aller en bas
 

un début à tout (pv°Joshl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur :: Mer-