Partagez | 
 

 Rien de facile (pv°Hansel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 5 Jan - 8:33



Savourant chaque bouché que je prends dans la tendre chair, je ne dis rien. Je reste silencieux, mon attention sur le bruit de la tempête qui fait rage à l'extérieur. Le temps ne semble pas vouloir prendre un peu de repos, il attaque toujours avec autant d'ardeurs et de force. Mes yeux se lèvent vers la cime des arbres. Le ciel n'est pas visible, complètement caché par le feuillage dense de ses majestueux arbres, puissants et rois de cette forêt. Je prends une autre bouchée, puis deux et une troisième, jusqu'à-ce que je finisse complètement mon repas. Jusqu'à-ce que je sente mes dents frôler la branche qui soutenait ma nourriture. Par réflexe, mon attention revint sur ladite branche. Effectivement, je viens de tout dévorer avec appétit. Je balance alors le support dans le feu, l'aidant à s'alimenter légèrement.

- Je me demandais... Pourquoi vis-tu aussi reculé de tous ?

Je me mords alors discrètement la lèvre inférieure. Je ne sais pas si je veux vraiment répondre à cette question avec sincérité. Parler de moi est un supplice. Je n'aime pas avoir l'attention et je n'aime pas trop dévoiler ma vie à n'importe qui. Je crois simplement qu'au fond de moi, je ne fais pas confiance à personne. C'est l'une des véritables réponses à sa fameuse question.

Je tourne mon regard vers elle, cessant de mordre ma lèvre, mes yeux ses poses sur son ventre arrondi et je souris en coin, levant tranquillement mon regard vers elle, prenant le temps de parcourir son corps. Un petit corps qui semble si frêle, si fragile, mais au fond, je sais qu'elle doit avoir un dur caractère, quelque chose dans ses attraits qui me disent qu'elle ne semble pas si princesse qu'elle n'en a l'air.

- Je n'aime pas être entouré d'une foule. Eum ..

Je me racle la gorge, réfléchissant à ce que je peux bien dire de véridicte, mais pas trop et sans mentir. Je gratte ma nuque, encore ce maudit tic nerveux ou de malaise.

- J'ai vécu toute ma vie ainsi, même avant le nouveau monde. C'est tout simplement une habitude, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 5 Jan - 17:19

Je le regarda, sans rien dire. Je me sentais mal, de lui avoir poser la question. J'avais l'impression de l'avoir dérangé, mit mal à l'aise. Je me mordis durement la lèvre inférieur, puis, passa une main dans mes cheveux, comme je faisais toujours. J'abaissa alors ma main sur mon ventre, le caressant. J'étais presque déjà toute sèche, le feu m'eut au moins réchauffer, même si le temps à l'extérieur ne semblait pas s'améliorer, malheureusement. Je soupira tristement. Puis, releva les yeux sur l'homme.


▬ Je n'aime pas être entouré d'une foule. Eum ..

Je ne l’interromps pas, le laissant aller à son rythme. Mais je le voyais qu'il n'était pas très à l'aise de parler de lui. Lui qui semblait si sûr de lui, rebelle, solitaire... Il cachait bien plus que cela, au fond de lui. Bref, il avait un coeur si fragile, cacher derrière un bouclier de pierre. Il cachait toutes ses émotions. Mais je le voyais bien qu'il avait un coeur si tendre. Je lui souris gentillement, pour lui donner le courage de continuer.

▬ J'ai vécu toute ma vie ainsi, même avant le nouveau monde. C'est tout simplement une habitude, je suppose.

Je me mordis la lèvre de nouveau, lui faisant tout de même un sourire. Je ne cessa pas de caresser mon ventre rond, presque à terme. Celui-ci prenait beaucoup d'espace, je devais le dire. J'avais des contractions ici et là. Je ne devais pas accoucher aujourd'hui. Encore moins dans cette endroit, loin de tous, sans médecin. Je me concentra pour essayer d'apaiser mes douleurs, ne montrant aucuns signes de souffrance. J'étais capable de me contrôler. Du moins, les vrais contractions devraient être beaucoup plus douloureuse, j'imagine. J'haussa doucement les épaules, reposant mon regard vers l'homme des bois.

▬ Tu n'avais pas de famille? Avant tout ce boulversement de monde ? Je me mordis durement la lèvre, tout d'un coup, baissa la tête. Moi j'ai presque tout perdue. Je soupira tristement, flattant mon bedon. Au moins, je me dis que... Il me reste toujours ce petit être...

Je regarda mon ventre. Un sourire s'afficha sur mes lèvres. Je ne pouvais être triste. Comment pourrais-je l'être ? Un petit être plein de vie grandissait en moi. C'était le fruit de l'amour issue entre mon mari et moi. Un amour si pure, si intense. Le vrai amour, quoi. Même si nous étions même pas de même rends sociale, ça ne me dérangeait absolument pas. C'est Aladdin que j'aimais. Pas ce qu'il était. C'était l'homme en lui que j'aimais. Un homme avec un grand coeur. Il me manquait tant. Je secoua doucement la tête, relevant le regard vers Hansel, ne rajoutant rien. Je n'arrêta toujours pas de caresser mon ventre en mouvement circulaire. Un peu pour calmer les douleurs qui me pognait, en crampe, mais aussi pour rassurer mon petit bébé, malgré le mauvais temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mer 6 Jan - 11:31



Mes yeux dans les siens, je vois aussi que celle-ci frotte son ventre arrondi. Je me demande subitement si cela fait mal d'être enceinte. C'est bien quelque chose que je ne vivrais jamais et même en tant que père je ne suis pas certain que cela m'arrive un jour. Cela fait dix ans que je suis dans le nouveau monde, je suis arrivé ici à l'âge de dix ans et aujourd'hui, j'ai simplement vingt ans. Je passe mes journées à survivre et pourchasser une sorcière de malheur. Je suis très loin de vouloir m'installer avec une gente demoiselle pour me créer une vie simple et paisible. Je ne sais d'ailleurs pas ce que cela est une vie simple et paisible, j'ai toujours vécu de pas grand-chose. J'arrivais passablement à trouver des brèches de bonheur lorsque je voyais ma jeune sœur sourire et rire de sa petite voix si douce, cristalline. Sentant des larmes monter à mes yeux, je cligne plusieurs fois de ceux-ci pour dégager l'eau. Je détourne alors mon regard de Jasmine rapidement pour regarder les flammes dansantes.

- Tu n'avais pas de famille? Avant tout ce bouleversement du monde ? Moi j'ai presque tout perdue. Au moins, je me dis que... Il me reste toujours ce petit être...

Je garde mon attention sur les flammes rougeâtres et jaunâtres, j'y balance une buche pour l'aider à reprendre de l'ardeur, ce qu'il fit en quelques secondes. Une vague de chaleur m'envahit et cela vint me réconforter.

- J'avais une famille. Une mauvaise famille. Ceux-ci m'ont abandonné dans la forêt, quelques heures ou .. jours ..

Ce détail dans mon esprit reste si flou. Je me souviens d'avoir été enfermer chez la mégère de sorcière. Ce que j'ignore c'est combien de temps que je suis resté emprisonné là-bas. Des heures ? Des jours ? C'est le blanc total. Je dormais à n'importe quel moment, je mangeais dès que j'avais le malheur d'ouvrir les yeux. Depuis ce jour fatidique, je n'ai jamais remangé de sucreries. Bonbons, chocolats, guimauves, sucres-d'orge, rien ..

- .. Avant que j'atterrisse ici, seul ..

Je sens mon cœur battre la chamade dans ma poitrine. Je suis soudainement si angoissé de parler de mon passé. J'ai horreur de cela. J'en ai horreur, mais en réalité, j'en ai surtout peur. Évoquer les fantômes de mon passé me bouleverse, m'enrage, mais cela me peine surtout. N'ayant aucunement tourné mon attention sur la charmante demoiselle, mon regard est toujours perdu dans les flammes, vide d'émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Jeu 7 Jan - 21:54

Je voyais bien, dans ses yeux, la tristesse qu'il essayait de cacher. C'était vraiment une porte vers l'âme, oh oui. Mais je me sentais privilégie qu'il ose me parler de son passé. Il avait l'air d'être le genre d'homme qui gardait tout pour lui. À la fois mystérieux et renfermé, c'était un honneur pour moi de recevoir ces confessions. Je ne disais rien, le laissant parler. Je le regardais. Je porta mes main vers le chaud, ressentant la chaleur de celui-ci. Je regardais toujours Hansel, ne disant rien. C'était son moment. De tout garder au fond de nous, ce n'était pas toujours bon. C'était bien qu'il se confit. J'étais triste pour lui.

▬ J'avais une famille. Une mauvaise famille. Ceux-ci m'ont abandonné dans la forêt, quelques heures ou .. jours .... Avant que j'atterrisse ici, seul ..

Ma gorge se ressera. Je me mordis durement la lèvre inférieur, le regardant. Je ressentais de la tristesse pour lui, même si je le connaissais à peine. Son histoire m'affectait beaucoup. Il fallait dire que j'étais une personne qui comprenait bien les gens. Qui était capable de me mettre dans leurs peau, sans les jugés, à ressentir leurs émotions. Je posa doucement ma main sur son épaule, le regardant droit dans les yeux. 

Mon silence voulait tout dire. Parfois c'était mieux de ne rien dire, que de dire n'importe quoi. De toute façon, dans mes yeux il pouvait voir de la compation, une oreille à l'écoute, et qu'il n'était pas seule à ce moment-là. Que s'il avait besoin de quelqu'un pour parler à l'avenir, pour se confier, que j'allais être là pour lui. Après tout, c'était la moindre des choses. Il faisait déjà beaucoup pour moi. En fait, il allait faire beaucoup ; en m'apprenant à chasser. J'allais pouvoir mieux subvenir à mes besoins, et à ceux de mon bébé à venir.

Mes contractions se faisaient de plus en plus présence. Et de moins en moins espacé. Mais je ne montra rien. Je me mordis durement la lèvre. Sa allait surement se calmer, en fin, je l'espérais, parce que la température à l'extérieur ne s'améliorait toujours pas. Nous allions devoir dormir là, sur le sol, sans rien. Au moins il y avait le feu pour nous réchauffer. Et nous étions tous les deux sèches. Je rebaissa les yeux vers lui. Peut-être qu'il allait rajouter quelque chose. Je lui laissais tout son temps. J'étais là pour l'écouter, et l'accompagner. Il avait vécue quelque chose de vraiment traumatisant. Voir qu'il existait ce genre de parent. Quoi qu'il ne mérite pas ce titre. Ils me répugnaient. J'étais vraiment triste pour lui. Tellement que j'en venu les larmes aux yeux. Disons que les hormones de la grossesse n'aidait vraiment pas à la situation. J'étais hyper émotive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Ven 8 Jan - 18:30



Ne quittant pas mon regard d'une seconde des multitudes flammes virevoltantes du feu, j'ai les yeux vides. Mon visage, ainsi que mes yeux n'expriment plus rien. Je n'aime pas parler de mon passé, je n'aime pas parler de moi. Je ne veux pas que l'on me prenne en pitié. Je refuse également que si j'ai le courage de m'ouvrir sur ma vie, que la personne à qui j'ose parler, finisse par retourner ma vie, mes faiblesses contre moi-même. Je sais que c'est pour cela que je reste renfermer sur mon propre être, très rares sont les personnes qui peuvent dire que je me suis ouvert à eux, mais avec Jasmine, c'est différent. Je n'ai aucunement confiance en elle, je ne la connais pas assez pour cela, mais je ressens quelque chose émanant d'elle. Un étrange aura réconfortant. Elle me donne la sensation qu'elle n'apporte aucun jugement, qu'elle est d'ailleurs très ouverte d'esprit et c'est quelque chose que je respecte et que j'appréciai.

Lorsque je sentis le contact de sa main sur mon épaule, je fis le saut, détournant mes yeux du feu pour poser mon regard dans le sien. Du coin des yeux, je regarde sa main sur mon épaule. Je crois que je l'ai attristé. Je lui fais un petit sourire en coin, celui-ci à la fois triste et à la fois reconnaissant. On se connaît très peu elle et moi, mais j'appréciai grandement sa compagnie. Je lui ai dit que j'allais lui apprendre à chasser et je crois pertinemment que je vais bien aimer ces moments avec elle. D'ailleurs, je dois avouer que malgré son petit ventre rond, elle est vraiment très belle. Elle ne dit rien, comprenant ma douleur. Juste le fait qu'elle ne m'oblige pas à enchérir sur des détails est une preuve qu'elle respecte le peu de descriptions que je lui donne.

Je jette un bref coup d’œil vers l'entrée du Sanctuaire. Je vois toujours d'incalculable goutte d'eau se faire fouetter par le vent ardent. J'en viens à la conclusion que nous allons devoir passer la nuit ici. Pour ma part, cela ne me dérange guère, j'ai l'habitude de dormir sur le sol ou sur des textures très inconfortables, mais je me demande si celle-ci sera capable. Après plusieurs minutes de silence, je finis par me racle la gorge et me gratte la nuque. Je me lève et ramasse deux grosses bûches et les déposent dans le feu, celui-ci reprenant de l'ardeur, m'enveloppant d'une douce couche de chaleur.

- Je eum .. Je crois que nous devrions dormir un peu.

Je m'éloigne légèrement, déplaçant un tas de feuille, dévoilant un petit hamac improvisé fait avec des branches et des feuilles, que j'ai confectionné moi-même. Une distance pas trop loin du feu, celui-ci réchauffant toujours la personne sur le lit.

- Tu peux t'installer ici. C'est assez confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mer 13 Jan - 14:07

Je lui souris, allant m'allonger sur le tas de feuille, ne disant rien. C'était plutôt confortable, en fait, malgré les circonstances. Je regarda le jeune homme à mes côtés, ne prenant toujours pas la parole. Je n'avais rien à dire, de toute façon. J'aimais sa présence. Il était si gentil. Je m'entendais bien avec lui. Nous n'avions pas besoin de parler pour nous comprendre. Il était l'une des rares personnes que j'ai pu rencontrer, dans toute ma vie, que j'y faisait une très grande confiance, sans même le connaître. Pourtant, j'étais du genre à me méfier de tout le monde, ici. Je ne faisais confiance à pratiquement personne. C'était alors un compliment, pour lui, qu'il ait mérité ma confiance. Il me faisait beaucoup pensées à mon mari. Toujours à aider les autres mais à ne rien attendre en retour. Je resta allonger sur le tas de feuille, sentant le marchand de sable venir peu à peu à moi. Ce n'était pas le lit le plus confortable que j'ai pu essayer, mais c'était parfait pour cette nuit. Mieux ici qu'à l'extérieur. Un lieu si dangereux en ce moment. Je leva une dernière fois les yeux vers Hansel, lui souriant.

▬ Bonne nuit.

Puis, je ferma les yeux, m'endormant tranquillement pas vite. Mes douleurs avaient cesser, heureusement. De toute façon, ce n'était vraiment pas le moment pour accoucher, loin de tout.
Je n'avais pas froid, j'étais plutôt bien, en faite, malgré tout. Même s'il y avait toujours des tonnerres, le crépitement des flammes m'apaisait. Le son de la pluie qui tombait aussi. La chaleur du feu me caressa doucement la peau, me réchauffant. C'était très rare que je m'endorme vite. Habituellement, sa prenait plusieurs minutes, voir des heures avant que je trouve sommeil. Mais là, je ne sais pas pourquoi, en quelque minutes, j'étais déjà partie pour le pays des rêves. Peut-être parce que je me sentais en sécurité, avec lui, sans même le connaître. Peut-être que sa présence m'apaisait ? Après tout, la présence d'un homme me manquait tellement. La présence de mon homme, me manquait terriblement. Mon Aladdin, mon mari, mon amour. L'homme de ma vie.

Les heures passa, je dormais paisiblement, en sécurité. La tempête se calmait peu à peu. La pluie faisait toujours rages, certe, mais il n'y avait plus de tonnerre. Plus de tornade, seulement des averses puissantes et des vents violant. Mais c'était déjà moins pire que plus tôt cette soirée. Qui aurait cru qu'il pleurait autant. Disons que si sa continuait comme ça, la rivière allait déborder et il y aura des inondations. Les champs seront trop humide et qui sait, plusieurs récoltes seront à leurs pertes. Ce qui allait augmenter le prix de la nourriture, et de la vie. Certain n'auront plus rien à manger. Peut-être que plusieurs tomberont en famine. Le village sera encore moins sécuritaire qu'à l'habitude. Plus de crime. Ce n'était vraiment pas bon signe. Une raison de plus pour moi, d'apprendre à chasser et survenir à mes besoins seules. Cela n'augurait rien de bon. Pourvu que la pluie cesse. Sinon tout ça allait ce mettre vraiment laid. Nous ne serions plus en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Sam 16 Jan - 18:39



J'attends un court moment que la charmante demoiselle s'installe confortablement dans le hamac rudimentaire, lui faisant un petit sourire. Je sais que ce n'est pas ce qu'il y a de plus douillet, mais largement mieux que de dormir sur le sol dur et froid.

- Bonne nuit.
- Bonne nuit, Jasmine.

Je m'éloigne un peu d'elle, m'assoyant prêt des flammes. Je ne suis pas fatigué, je n'ai pas vraiment envie de dormir, d'ailleurs, je n'ai pas sommeil. Mon regard azur plonge dans l'intensité du feu, regardant danser les flammes. Rougeâtres, jaunâtres s'entremêlent les unes avec les autres pour former un tout magnifique. Je revois des multiples scènes de ma vie. Pour la plupart triste et pénible. Coucher sur le sol, blessé, souffrant, seul dans mon existence à chercher de l'aide, mais que personne n'ose venir à moi et me tendre la main. Isolé dans la grande forêt ténébreuse, entourée de l'obscurité froide. Armés jusqu'aux dents, l'anxiété dans le tapis, à l'affût des moindres bruits, gestes ou paroles que je devrais craindre d'une quelconque manière.

Je ferme tranquillement les yeux, me laissant bercer par crépitement du feu, par la pluie qui tombe toujours avec force et aussi, par le vent qui fouette tout sur son passage, mais aucun son assourdissant du tonnerre de fait signe. L'orage se calme enfin, mieux vaut tard que jamais à ce que l'on dit. Je me demande quel répercussion cela aura eu sur le village. Surement un peu de panique. Je détache soigneusement mon épée de sur ma ceinture, la laissant choir au sol à mes côtés, je fais de même avec mon arc et mon carquois qui se trouve sur mon dos. Je me lâche ensuite glisser sur le dos, coucher contre le sol. Les yeux toujours clos, mon ouïe écoutant les sons de la vie. Je dépose ma main gauche sur le pommeau de mon épée, petit confort personnel. J'ai constamment besoin de savoir que je peux me défendre si l'occasion se présente. Un grand paranoïaque que je suis, c'est probablement une des choses qui me catégorise le mieux, Paranoïaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Dim 17 Jan - 19:17

La pluie avait enfin cesser. Les oiseaux chantonnaient, au lever du soleil, pas loin de notre cachette. Je sentais les rayons de soleil des premières lueurs effleurer mon visage, comme une douce caresse de bon matin pour me dire que le jour venait de se lever. J'ouvris tranquillement les yeux, baillant. Je m'étira calmement, regardant autour de moi. Tout était calme mais, malgré tout, la tempête ne s'était toujours pas fait oublier puisqu'il y avait l'air d'avoir beaucoup de dégâts à l'extérieur. Je me demandais à quoi aurait l'air le village, maintenant. Mon ventre gargouilla légèrement. Je frotta doucement mes yeux, passant une main dans mes cheveux, y enlevant doucement les feuilles qui s'y était logées. Je baissa mes yeux vers mon compagnons. Heureusement qu'il avait été là, sinon je ne sais pas si j'aurais trouvé refuge à temps. 

Je me mordis durement la lèvre, caressant mon ventre en mouvement circulaire. Mon regard se baissa alors sur le maigre feu, qui était presque tout éteint. Je pris, non loin de là, quelque branches et feuillage sec qui était entassé dans un coin pour repartir le feu puisque la température était encore frisquet, vu toute l'humidité qui était tomber. Peut-être qui l'hiver arriverait bientôt aussi, qui sait. Ici nous ne savions jamais réellement quand est-ce que les saisons changeaient. C'était assez spécial. Personne ne savait encore à ce moment là comment mesurer le temps qui passait. Je passa de nouveau une main dans mes cheveux.

Un cerf, non loin de nous, passa tranquillement dans la forêt. Avec un arc, j'aurais essayer de le chasser, mais je n'avais rien. Il broutait la fine herbe qui se trouvait sur le sol, ne se doutant pas que je le regardais. Ça ferait un super repas. Pour plusieurs jours aussi. Il était gros, vigoureux, vif. Mes yeux ne se détachaient pas de l'animal. Il avait fière allure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 26 Jan - 18:00



Je ne suis guère reste dans cette position bien longtemps, je me suis tourné vers la gauche et ensuite vers la droite. Me positionnant sur le dos et par la suite sur le ventre. Je finis par ouvrir les yeux, remplis d'une grande exaspération. Je sens mon corps épuisé par cette dure journée, mais mon esprit est totalement éveillé, mon esprit largement plus puissant que mon corps, je n'arrive pas à plonger dans un sommeil réparateur. Je me lève alors sur mes deux pieds, plaçant correctement mes armes sur moi. Mon regard azur se tourne vers la jolie demoiselle soigneusement endormie, le visage si paisible.

Je ne saurais dire combien de temps que je suis resté planté là à la regarder dormir. Elle a un petit quelque chose sur son tendre visage d'apaisant, que j'appréciai particulièrement. Je me racle la gorge et sors du Sanctuaire. Je regarde autour de moi les nombreux dégâts que les catastrophes naturelles ont causés, atroces. Des arbres déracinés, des débris de toutes sortes éparpillées un peu partout. Je m'aventure tranquillement dans cet environnement complètement détruit en émettant un soupire. Je n'entends aucun son, excepté le son de la pluie que tombe toujours, aspergeant mon visage de ses fines gouttelettes. Aucun animal en vue, cela ne m'étonne pas du tout, ceux-ci évitent la pluie.

Ma marche se termine un peu plus loin, mais pas trop, jetant toujours des coups d’œils vers l'entrée de ma cachette, pour m'assurer que personne ne vienne perturber le sommeil de ma compagne. Je m'arrête devant un arbuste comportant plusieurs petits fruits comestibles. Je détache la maigre bourse qui pend toujours à ma ceinture. Je l'ouvre regardant les petites pièces s'y trouvant, ne possédant pas assez pour m'acheter quoi que ce soit et regardant également le mince collier, perdu au fond, appartenant jadis à ma sœur. Je cueille le plus de nourriture possible, les déposant sans grâce dans la bourse, j'en profite au même moment pour en avaler quelques-uns.

Remplissant jusqu'aux rebords la poche en tissu, je retourne dans ma cachette, retournant également me coucher contre le sol froid et cette fois, fixant les flammes diminuées d'ardeur tranquillement, le sommeil prend possession de moi, sans que je puisse expliquer pourquoi, cette fois, j'arrive à m'endormir.

--

Les lueurs du soleil chaud, plombant sur mon visage me firent ouvrir de petits yeux endormit. Je me lève péniblement, les muscles endoloris et le dos en compote. Je m'étire grandement, émettant un bon bâillement, je sentis quelques vertèbres craquées au passage. Un bruit à ma gauche attire mon attention et regardante, je vis un majestueux cerf. D'un geste lent et calculé je ramasse mon arc et y accroche une flèche. Celui-ci ne se préoccupe pas de moi. Dans un silence absolu je me positionne et décoche une rapide flèche qui vient se loger directement dans la tête de l'animal, ce qui le fit tomber au sol dans un bruit assourdissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Lun 15 Fév - 14:23

Je vis le magnifique cerf s'écrouler au sol. Je ne disais rien. Quoi que les gargouillements de mon ventre venait coupé le silence qui nous entourait. Je levais les yeux vers Hansel, m'assoyant tranquillement. Il allait être un très bon professeur de chasse, j'en avais aucune hésitation. Cela allait grandement m'aider. À ma survit, à celle de l'enfant que j'attendais. J'allais enfin pouvoir compter que sur moi, comme je l'avais toujours fait, à ma façon. Malgré que j'avais toujours tout eu cuit dans le bec, comme en disait une expression. Mais ce n'était pas la façon à laquelle je voulais vivre. J'en faisais toujours à ma tête, étant jeune. J'étais plutôt assez rebelle. Parfois mon père me demandais de qui je pouvais bien retenir, alors là, il riait et il pensait à ma défunte mère. Un fort caractère tout comme elle. Je l'avais perdue beaucoup trop tôt, malheureusement. Je me mordis durement la lèvre, me levant tranquillement, je voulais l'aider à dépouiller l'animal. Je n'avais pas peur de me salir les mains. Ce n'était que du sang. L'animal était énorme, si je ne l'aidais pas, sa allait prendre plusieurs heure à faire tout ce qu'il y avait à faire. Retirer la peau, faire une bonne coupe des morceaux pour ne pas les scrapper et que le sang se répandre partout. pour éviter de gâcher une aussi belle viande.

Je me trouvais alors debout, ne quittant pas des yeux l'homme qui se trouvais à mes côtés, attendant qu'il me fasse signe pour venir l'aider. Je ne voulais pas être dans ses jambes non plus. Mais j'étais capable de beaucoup quand même. Même si j'avais l'air de ne pas être ''utile'' je me débrouillais très bien. Ce n'étais pas pour rien que je cueillais moi-même ma nourriture, que j'entretenais également un jardin avec plusieurs légume. Je pêchais aussi. C'était moi qui ouvrait et nettoyait mes poissons. J'étais assez utile en fait, même si j'étais enceinte. J'avais peut-être l'air faible, mais ce n'était pas le cas. Tout ce qui me manquait, c'était d'apprendre à chasser. Et grâce à lui, bientôt, j'allais savoir comment faire, ce qui me rendait très heureuse ! J'avais hâte de pouvoir bâtir moi-même un petit chez moi, avec tout ce que j'avais de besoin. Je souriais doucement, à cette pensée, rêvant d'une petite maisonette dans les boisées.

Je passa une main dans mes cheveux, me les démêlant, enlevant les feuilles mortes qui restait dans mes cheveux. Je pensais les avoir toute retirée, mais bon. Je plaçais alors mes cheveu vers l'arrière, les enroulant et les faisant tenir en toc, pour ne pas les avoir au visage. Les rayons du soleil chatouillait me visage. Il y avait beaucoup de dégât à l'extérieur. Et la journée semblait être un peu nuageuse, ce qui n'allais pas aider à sécher les environs. La récolte n'allait pas être bonne, selon moi. Surtout que l'hiver semblait être bientôt à nos portes, puisque la température avait beaucoup descendu ses derniers temps. Je me mordis la lèvre. Nous ne savions jamais réellement quand la neige allait tomber puisque les saisons n'était pas normal ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 16 Fév - 8:42



Je me lève d'un bond, ayant positionné au genou au sol pour décocher ma flèche, fier de cette prise. Je voulais faire le moins de bruit possible et cela aurait été trop risqué d'effrayer la bête si je me serais complètement levé. Je place mon arc sur mon dos et me dirige vers la carcasse. Très rare de voir des cerfs dans ce coin de forêt et encore moins dans ces temps de l'année. Je suis vraiment chanceux. Je me dis alors que moi, ainsi que la jeune maman, pourront manger un déjeuner de roi, nous sustenter d'une délicieuse viande fraîche. Juste à l'idée de savourer cette viande, j'en eut l'eau à la bouche. Arrivant prêt de l'animal je m'accroupis à ses côtés, instinctivement, je lui ferme les yeux.

- Repose en paix, majestueuse bête.

Je retire d'un geste vif la flèche qui est toujours logée dans sa cavité cervicale. Mon yeux azurs se tournent vers Jasmine, celle-ci me regardant. D'un geste sûr de moi je lui fis signe de s'approcher.

- Vider du poisson c'est une chose, mais as-tu déjà dépecé une grande bête comme celle-ci ?

Je lui ai dit que je lui apprendrais à chasser et je suis un homme d'honneur, du moins, à moitié. Je ne reviens jamais sur mes paroles. Par contre, je me dis que chasser c'est une chose, mais ensuite il faut préparer la viande. Retirer ce qui ne se mange pas, mais en fait, tout sur l'animal est utile. La peau fait des vêtements chauds et confortables dans les temps plus froids. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains lorsque l'on chasse. Il y a du sang, des trucs gluant et collant. Je ne quitte pas la demoiselle des yeux. Quelque chose me dit qu'elle sera une ''bonne élève''. Elle ne semble pas être comme toutes les jeunes femmes qui daignent s'approcher de tout ce qui est salissant ou trop exigeant.

Je retire un couteau qui est soigneusement logé dans ma botte gauche. Celui-ci sans étui de protection, cela arrive régulièrement qui m'écorche la peau, mais c'est le seul endroit où je peux le mettre sans risquer de la perdre. Ma ceinture trop grande le fait glisser constamment et je ne peux me permettre d'égarer mes armes. Je suis un expert en vole, mais des armes, c'est beaucoup plus difficile à se procurer. Les commerces d'armes sont largement mieux surveillés que la nourriture ou les vêtements. Je fis tournoyer le couteau dans ma main pour avoir la lame dans le creux dans ma paume, tendant l'instrument à Jasmine qui s'approche de moi et de notre futur repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Ven 19 Fév - 21:53

 Vider du poisson c'est une chose, mais as-tu déjà dépecé une grande bête comme celle-ci ?


J'afficha un grand sourire, le regardant. Mon mari chassait souvent, avec mon père et ils rapportaient toujours la bêtes à la maison pour que je le prépare, donc pour dépecé un animal, je savais comment. C'était le chasser mon problème. Mon père ne voulait jamais que je les accompagne. Selon lui, c'était dangereux, et se n'était pas la place d'une princesse. À vrai dire, au début il n'était pas d'accords à ce que je découpe l'animal. Il trouvait que c'était une job trop répugnante et salissante pour sa fille. Mais j'avais réussis à le convaincre. En faisant en quelque sorte ce compromis que je ne chasserais pas avec eux. C'était décevant, mais au moins je me rendais utile d'une autre façon. J'étais contente d'avoir trouver enfin quelqu'un qui avait confiance en moi. Assez confiance pour me montrer à chasser. Maintenant que j'étais toute seule, je devais bien trouver un moyen d'apprendre ces choses essentiels pour ma survit, et celle de mon enfant. Disons que ce n'était pas un simple livre qui allait m'aider à bien chasser, j'en avais lu, mais rien ne te prépare vraiment à ce qui se passe réellement en nature.


Je m'approcha à ses côtés, soutenant son regard. J'acquiesça avec un jolie sourire.  Je baissa les yeux sur cette belle bête. Elle était magnifique. Cela devait bien faire longtemps que je n'avais pas manger une aussi bonne viande. J'en saliva juste d'un bon morceau de cet animal. Je releva les yeux vers lui, pour lui répondre, toujours avec un grand sourire. Ce genre de tâche ne me répugnait pas pentoute. Après tout, c'était une chose tout-à-fait normal dans la nature pour survire. Je sais que.. ''les vraies filles'' étaient censser trouver cela dégueulasse, que c'était un job d'homme, mais moi, je n'étais pas comme ces autres filles. Je n'aimais pas rester à rien faire. Ni que quelqu'un fasse tout pour moi.


▬ Pour être honnête avec toi, oui, j'ai déjà dépecé de tels bêtes. Mon mari et mon père allaient chasser, et c'est moi qui s'occupait du reste. Préparer les morceaux, les conserver, les cuisiner... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mer 24 Fév - 8:53



La princesse n'étant plus très loin de moi, je souris en coin, constatant, seulement avec la prestance avec laquelle elle s'approche de moi et de la grosse bête, qu'elle n'est pas dégoûtée du tout ni effrayer. Dépecer un animal est une tâche assez complexe. Ce que l'on veut, c'est gaspiller le moins possible de viande. Tenant toujours mon couteau par la lame, j'attends que cette dernière le prenne. Ma petite arme est parfaite pour découper la chair des animaux, aiguiser à la perfection, il déchire la peau comme si cela aurait été du beurre au soleil.

- Pour être honnête avec toi, oui, j'ai déjà dépecé de telles bêtes. Mon mari et mon père allaient chasser, et c'est moi qui m'occupais du reste. Préparer les morceaux, les conserver, les cuisiner...
- Alors montre-moi tes talents.

Je sais bien qu'une grosse bête comme ce majestueux cerf, fait beaucoup de viande pour seulement deux personnes et demies, demi étant l'être qui grandit dans le ventre de la demoiselle, mais cela ne nous empêche guère de conserver les aliments pour les manger plus tard. Du moins, pour ma part, je ne peux pas vraiment conserver la nourriture bien longtemps, ne possédant aucune source de fraîcheur, la viande devient alors rapidement immangeable.

Cela me fit d'ailleurs penser à mes tout premiers jours en solitaire. Lorsque j'ai quitté la famille qui m'a recueilli lorsque je suis atterri ici. L'homme et le fils de la demeure m'ont appris à me battre et à chasser. Des compétences qui me sont grandement utiles aujourd'hui. J'avais réussi à chasser un petit lapin et voulant me rationner, j'avais mis de côté une certaine quantité. Ils m'avaient toujours dit que si je n'avais pas de froid à ma disposition, je devais l'enduire de sel. Trois jours de chaleur plus tard, je n'avais pas écouté son conseil et j'avais été malade. J'ai passé deux jours recroquevillés sur moi-même à vomir mes tripes. Cette dure leçon m'a bien fait comprendre que conserver adéquatement ses aliments est quelque chose de véritablement important.

Je ne quitte pas la future maman des yeux, clignant d'ailleurs plusieurs fois ceux-ci pour sortir de mes pensées lointaines. De toute façon, pour l'instant, la viande est encore fraîche, alors je me soucierais de cela plus tard, pour l'instant, je sens que la faim commence à prendre possession de moi et c'est alors ce besoin que je veux combler, ce qui sera le cas, dès que le cerf sera découper en morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Lun 29 Fév - 20:35

Je pris doucement le couteau, lui souriant en coin, comme s'il me lançait un défi. J'allais lui montrer de ce que j'étais capable. Ce n'est pas vrai qu'un peu de sang allait m'effrayer. Je m'approcha de la bête, retirant d'abords la peau, sans la déchirer, sans retiré trop de viande. J'enleva ensuite les morceaux qui ne s'utilisait pas vraiment. Tel que les intestins, les couilles de l'animal, et tout ses restes immangeable. Je sais que certaines tribut en mangeait, mais pas moi. Si Hansel voulait les gardait, j'allais être ravie d'y laisser ! Je ne pu m'empêcher de rire à cette idée. Il ne devait pas comprendre pourquoi. J'avoue que de voir une femme ouvrir un animal puis rire, sa doit être assez dingue et spéciale. Mais bon, il ne pouvait pas comprendre tout les scénario que je pouvais me faire. Après tout, nous les femmes nous étions bonne pour imaginer une tonne de choses ! Même parfois trop. J'haussa doucement les épaules, concentrer sur mon travaille.

Finalement, je termina par couper les beaux morceaux de viande, sans ne rien gaspiller, faisant de belles coupes. Avec l'expérience que j'avais, ce n'était pas très compliqué, mais je m'en sentais très fière quand même. Je n'avais pas vraiment connue de femme qui osait faire un tel job. de peur de '' se salir '' comme s'il n'y avait que ça dans la vie. Franchement, nous n'avons qu'une vie à vivre, vaut mieux la vivre à fonds et de façon heureuse. Je releva les yeux vers lui, lorsque j'eu fini.

▬ Eh puis ?

Je releva un sourcils, lui souriant. Maintenant il pouvait voir de quoi j'étais capable. Et qu'il n'avait pas n'importe qui comme apprenti. Je lui fit un clin d'oeil, fière de ma shot, fière d'avoir relever avec brio son défi. Sa façon de me lancer une perche. Je m'entendais bien avec lui. Je ne sais pas pourquoi, mais, j'avais l'impression d'avoir quelque point en commun avec lui. Autant nous étions différents, autant que certaines choses nous rapprochait. Je sentais que j'allais bien m'entendre avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 1 Mar - 17:12



Je sentis le couteau quitter mes doigts tranquillement. Je m'assure bien entendu de ne pas me couper, tenant la fine lame entre ma main. Lorsque la petite arme fut en la possession de la demoiselle, je m'éloigne doucement de la grande bête, laissant complètement le champ libre à Jasmine. Je croise mes bras, petit sourire en coin, j'ai bien hâte de voir ce qu'elle est capable de faire, vu qu'elle m'a dit, un peu plus tôt, qu'elle a l'habitude de s'occuper et de préparer la viande. Au moment où je vois la lame s'enfoncer dans la peau et la chair de l'animal, je souris en coin, voyant la maîtrise que celle-ci dégage, avec le petit arme, dans le dépucelage et la découpe d'un animal.

De bonnes pièces de viandes se forment et celles-ci semblent succulentes. Ni trop gros, ni trop gras. La fourrure retirée avec perfection, les organes qui ne se mangent pas particulièrement mis de côté. Elle tourne son visage vers moi, je vois une lueur de joie dans ses yeux, ceux-ci brillant de mille feux, sous l'exploit personnel qu'elle vient d'accomplir. Vue sous cet angle, elle est vraiment belle, une petite pincée enfantine sur son doux visage.

- Eh puis ?

Je décroise alors mes bras, regardant la nourriture saignante. Je lui souris furtivement en coin, faisant des petits mouvements de tête affirmatifs, n'ayant absolument rien de négatif à dire sur cela.

- C'est simplement parfait. Je vois que cela n'est guère la première fois que tu t'occupes d'une majestueuse bête comme celle-ci.

Je jette alors un petit regard discret vers l'emplacement de notre puissant feu, maintenant éteint. L'eau à la bouche, je salive d'envie de faire cuire l'une de ses pièces de viande et d'en savourer toute la saveur.

- Alors que dis-tu que nous y goûtions ? Car moi, j'en meurs d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 1 Mar - 22:05

Je le regarda, attendant une réponse qui n'allait pas tarder d'un moment à l'autre. Dans ses yeux, on pouvait voir qu'il était tout de même impressionné. Un femme qui faisait ça, c'était quand même tout un exploit. Je gardais toujours mon sourire. Qu'est-ce qui pourrait bien me rendre triste en ce moment ? Rien, tout allais bien. Même si des choses manquaient à ma vie, par exemple, ma famille, mon chez moi.. Je me concentrais sur le positif qui me restait. Une grossesse qui allait à merveille. Un bébé en santé qui grandissait en moi. Avoir un petit chez moi, sa n'allait pas tardé. Je m'en occupais très bien de mon côté, pour que mon enfant ait tout ce qu'il mérite. À quoi bon toujours être négatif ? Nenon la positivité c'était beaucoup mieux pour le moral. De plus, sa nous faisait accomplir plus de chose dans la vie, au lieu de toujours s’apitoyer sur notre sort.  Puis, Hansel prit la parole, me sortant de mes pensées.

▬ C'est simplement parfait. Je vois que cela n'est guère la première fois que tu t'occupes d'une majestueuse bête comme celle-ci.

Je ne rajoutais rien, gardant le silence. Les oiseaux chantonnaient ici et là après cette grosse tempête. Je regarda entour de moi, soupirant silencieusement. Il y avait beaucoup de dégât. Je ne me souvenais même plus de ou nous étions venu, rien ne me paraissait familier. Surtout qu'en plus, nous avions dû courir sous la pluie, durant la nuit et la tempête, pour trouver cette abris. D'ailleurs, je n'étais jamais venu par ici. J'avais l'impression qu'il allait me montrer une tonne de choses. Des lieux, la chasse. Tout plein de trucs utiles qui allait m'aider, moi, en tant que mère monoparentale. Même seule, j'étais capable de me débrouiller. Je me mordis doucement la lèvre, puis repris mon sourire comme si de rien était. J'étais contente de ce que j'avais présentement. C'était peu être peu pour certain, mais beaucoup pour moi. Et je sentais que la vie n'avait pas fini de me surprendre!

▬  Alors que dis-tu que nous y goûtions ? Car moi, j'en meurs d'envie.

J'acquiesça vivement de la tête, reposant les yeux sur l'homme fort qui se trouvait devant moi. C'est vrai que je n'avais pas mangé une aussi bonne viande depuis longtemps. J'en saliva juste à l'idée. Un dirait même que je sentais déjà l'odeur passer sous mes narines. Ouf, c'est fou ce que le mental était capable de faire. Imaginé des odeurs. Wow. Un bon steak comme ça, sa ne serait pas de refus. Pis disons qu'il y en avait amplement pour plusieurs jours. Un excellente viande de qualité. Ok, j'arrête de m'imaginer la manger, et je le fait pour vrai !

▬ Oh oui bien sûr ! C'est pas moi qui va dire non à une aussi bonne viande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mer 2 Mar - 11:03



C'est à ce moment que je réalise que mon ventre crie famine. Hier nous avons mangé que très peu et avec notre course folle, l'énergie descend très rapidement. Devant ces morceaux de viande, mon ventre commence à grogner. Je passe une main dans mes cheveux et tourne mon corps vers le tas de braises.

- Oh oui bien sûr ! Ce n'est pas moi qui vais dire non à une aussi bonne viande.

Je souris en coin, j'espérais ce style de réponse, mais de doute façon, si elle aurait refusé, je m'en serais fait cuire pour moi-même. Il est hors de question que je meurs de faim, surtout lorsque j'ai un buffet juste devant moi. Il arrive tellement rarement que je peux manger à ma faim, tellement rare que je peux manger jusqu'à exploser, qu'il serait complètement ridicule de me priver et qu'elle se prive également. Surtout qu'avec un petit être qui grandit, elle ne doit pas négliger son alimentation, du moins, je crois. Je suis très loin d'être en expert en grossesse, je suis même assez nul.

Arriver près des cendres, je prends quelques bûches que je positionne comme la veille. Faire un feu c'est une tâche ardue, parfois cela prend du temps et au départ, beaucoup, beaucoup de patience. Je démarre des feux depuis ma tendre enfance, alors je ne me souviens même pas de la première fois, mais une certaine fierté grimpe en moi chaque fois que je vois les toutes premières et petites flammes pour, peu à peu, grandir. Une simple petite fierté personnelle, je n'accomplis tellement rien de vraiment important ou de spectaculaire que je dois bien me réjouir de mes minuscules victoires, peu importe lesquelles.

Je tourne mon regard bleuté vers la demoiselle et me laisse tomber assis sur le sol froid. Je ne connais pas grand-chose de celle-ci, le strict minimum et cela ne m'importe guère. Je n'ai pas besoin de connaître la vie complète de quelqu'un pour l'apprécier, même si j'apporte très durement ma confiance à quelqu'un. Je ne sais pas ce qu'elle est capable ou non de faire, c'est quelque chose que je vais apprendre avec le temps, surtout si je lui apprends à chasser. Elle va forcément en apprendre sur moi, mais pas trop, s'il y a bien quelque chose que j'évite de faire, c'est détaillé ma vie à n'importe qui. Je détourne mon regard d'elle. J'empoigne deux cailloux et les frappe l'un contre l'autre à quelques reprises, mais sans trop perdre de temps, des flammèches s'agrippent aux bûches et des bébés flammes commencées à naître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Lun 21 Mar - 23:44

Je ne rajoutais rien, le regardant faire. Je m'approcha doucement de lui, pour regarder tout ses faits et geste. Comment qu'il allumait son feu en plein forêt. Il avait beaucoup d'agilité. je regardais la belle viande qui se trouvais devant nous. Mon ventre gargouilla. Je caressa doucement mon ventre. J'avais hâte de me mettre ses beaux morceaux sous la dent. Mais surtout, d'apprendre à chasser, pour me permettre de, justement, manger plus souvent de l'excellente viande de qualité comme celle-ci. Peut-être que, grâce à ses nouvelles connaissance, j'allais pouvoir partir plus rapidement de la demeure dans laquelle je me trouvais. Ce n'étais pas trop de dire que j'avais vraiment hâte de quitter cette maison. Je ne m'y sentais pas chez moi. J'étais pas mal indépendante donc, je me sentais marcher sur les pieds. Surtout que je me faisait pas mal toujours piquer mes choses chaque jours. Que ce soit de la nourriture et des vêtements. Je n'avais pas grand chose donc après ça, il ne me restait plus rien pratiquement. Je soupira doucement.

Je regarda autour de moi. Il avait plein de flaque d'eau partout. Beaucoup d’inondation. Tout semblait humide. Beaucoup de dégâts. Les prochains jours allaient être pénible pour la population. Sans doute qu'il allait avoir moins de nourriture. Plus de crime et de vole dans ce cas. Je soupira tristement. Ça allait être dangereux maintenant de sortir seule. Je me mordis durement la lèvre.

Je levais les yeux aux ciels.  c'était ensoleillé, mais nuageux en même temps. Je passa une main dans mes cheveux, mon ventre gargouillant de plus belle. j'allais en profiter pour manger gros, de sorte à me rassasiez, d'un coup que je n'aille rien à me mettre sous la dent en revenant chez moi. D'après moi, c'était peine perdu, et ils ne restaient plus rien à manger chez moi. Jusqu'à présent, je m'étais assez bien débrouiller seule, pour trouver de la nourriture. Mais mes nouvelles rencontres allaient beaucoup m'aider à avancer et a grandir dans ce nouveaux monde, sans que je m'en rendre compte. Après tout, on évoluait tous un peu chaque jour. Certains en biens, d'autres en mal. Tout ça dépendait des choix de vie et de parcour que l'on décidait de prendre. Je souria doucement, perdue dans mes pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mar 22 Mar - 8:44



Je m'approche des minuscules flammes et souffle tranquillement sur elles pour leur donner un peu d'aide à prendre de l'expansion. Ceux-ci s'agrippent davantage au bois et en très peu de temps cela donne un beau feu. Je m'étire agrippant deux planches de bois de taille moyenne et les places dans le feu pour le grossir davantage. Je sens mon ventre qui me crie famine, je compte bien manger comme un roi, il y a suffisamment de nourriture pour la jolie demoiselle et moi, assez de nourriture pour manger à notre faim, jusqu'à exploser si nous le voulions. Je souris en coin, s'il y a bien un besoin primaire dans la vie c'est bien de manger. Sans nourriture, nous ne pourrions pas survivre bien longtemps de toute façon. Rapidement, une grande faiblesse prend possession de notre corps et tout mouvements deviennent extrêmement pénibles, les muscles ne coopèrent plus, notre corps devient lourd.

C'est un sentiment que j'ai déjà vécu une fois lorsque je chassais une sorcière qui m'avait conduit dans un coin reculer que je n'avais jamais exploré jusqu'à présent. Je me suis aventuré dans un climat inconnu et j'ai été plusieurs jours à ne croiser aucune vie. Je me suis nourris de végétation, mais j'ai été tellement malade que cela n'a guère aidé ma situation. Je vomissais mes tripes, l'eau était pestilentielle et d'une couleur assez douteuse pour que je refuse d'en boire, mais j'étais trop borné pour m'avouer vaincu et je continuais d'avancer. Je suis tombé sur le sol, lourd et inconscient.

Je secoue la tête pour me chasser ce souvenir assez désagréable. Les flammes sont maintenant solidement présentes et je tourne mes yeux vers Jasmine.

- Je te laisse continuer avec les pièces de ..

Je tourne mon regard vers la lisière de la forêt, là, où un bruit vient d'attirer mon attention. Un bruit qui ne m'est pas totalement inconnu. Mes sourcils se froncent gravement et ma main se positionne sur le pommeau de mon épée.

- Reste ici, c'est pour moi, je reviens.

Je jette rapidement un regard vers elle, ne voulant pas que celle-ci s'inquiète. Je fais quelques pas en direction de l'entrée du Sanctuaire, mes yeux observes les dégâts que la nature a causés la veille. Je ne vois personne, je sais qu'ils se cachent. Je lâche tranquillement le pommeau de mon arme pour prendre mon arc, y accrochant silencieusement une flèche. J'observe à gauche, j'observe à droite. Je respire tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Sam 26 Mar - 21:03

Je le regarda longuement, ne bougeant pas. Il avait surement repéré un animal. Après tout le temps qu'il avait passé dans les bois, il avait surement surdévelopper son ouïs, le permettant de mieux distingué tous les sons au alentour. Ce qui devait lui être très utile. Je ne quittais pas mon attention de l'homme, guettant chacun de ses mouvements, pour apprendre. Je me mordis durement la lèvre, ne le quittant pas des yeux. Je ne faisais aucun mouvement, me concentrant sur ce qui m'entourait. Voilà un bel exercices surprises qui allait déjà m'en apprendre beaucoup. Toujours se fier à son instinct et ne jamais oublier tout ce qui nous entour en tout temps. Jeresta concentré sur le moindre de ses mouvements. Je réussis alors à entendre, moi aussi, le quelque chose qu'il avait entendu plus tôt. Quelque chose se déplaçait. Mais quoi ? Je n'arrivais pas à le distingué. Surement pour mon manque de connaissance à ce sujet. je resta donc immobile, c'étai le temps d'apprend un petit quelque chose,

J'entendais les oiseau chantonner. Malgré tout le fouillis dans la forêt, certains semblaient être heureux. Je caressa doucement mon ventre, attentive. Je me demandais vraiment ce qui allait sortir du bois. J'espérais seulement que se soit un mammifère et non quelque chose d'autre de dangereux comme ses vilaines sorcières d'autrefois, sans magiciens machiavélique, tous ses méchants qui semblaient avoir disparu mais.. Qui sait s'ils n'attendaient seulement pas le bon moment pour attaquer. D'avoir un plan de la mort. Je me mordis encore durement la lèvre.

J'entendis alors des voix au lointain, sans doute deux hommes. Ils parlaient graves. Ils me déconcentrèrent alors de mon objectif qui était d'observer Hansel. Je ferma les yeux. Je devais être capable de me concentrer à une seule chose en ce moment. Je secoua doucement la tête, retournant mon attention sur mon professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mer 30 Mar - 9:33



Mon regard continue de balayer les alentours. Je tiens mon arc en position d'attaque, prêt à décocher une flèche à tout moment. Je me concentre sur le moindre bruit ou geste anormal devant moi. Habituellement, j'aurais également surveillé mes arrières, mais je sais qu'il y a seulement la future maman et que cette entrée est la seule existante pour pénétrer dans le Sanctuaire. Tout autour, les arbres se collent trop intensément pour permettre à quiconque de passer. Je me suis souvent demandé comment est-ce que ce magnifique endroit a bien pu voir le jour.

Une voix résonne à mon oreille, une voix masculine, mais trop incompréhensible pour décerner quoi que ce soit. Je ne bouge pas, gardant ma respiration calme et régulière. Que nous veulent-ils ? Je ne sais pas, mais je me doute qu'ils soient là pour partager notre nourriture, ils n'auraient jamais pris la peine de se cacher. Un second bruit attire mon attention, un sifflement dans l'air. Mes yeux s'écarquillent et je me cache derrière l'énorme arbre qui se trouve à ma gauche. À peine deux secondes plus tard, je vois une flèche planter sur le sol, un mètre plus loin d'où je me trouvais quelques instants plus tôt. Mes yeux se tournent vers Jasmine.

- Ne reste pas là ..
- Nous savons que tu es là. Sors de ta cachette meurtrier.

Cette voix .. Cette voix m'est familière. Les hommes des bois, ceux que j'ai intercepté quelques jours auparavant leur volant de leur sales griffes une jolie demoiselle rousse. Baissant mon regard vers le sol, je vois des ombres s'approcher. Je replace mon arc et dégaine mon épée. Il est hors de question qu'ils s'approchent trop, je connais bien les hommes des bois. Ce sont des hommes bien costauds, mais un peu stupide. Ceux-ci chasse tout et n'importe quoi. Les animaux pour se nourrir et les femmes pour se divertir.

- SORS !!

Ma mâchoire se serre l'une contre l'autre. Je réfléchis à toute allure pour nous sortir de cette mauvaise situation avec le moins de dégât possible. Je replace mon épée dans mon fourreau et me place visiblement devant l'ouverture du Sanctuaire. Cinq hommes sortent de derrière des arbres, ceux-ci armés d'épées. Ils entrent dans l'endroit et deux d'entre eux m'agrippent m'obligeant à me mettre à genoux sur le sol. Deux autres hommes se dirigent vers Jasmine.

- Elle n'a rien à voir là-dedans.

Le dernier qui est resté non loin de moi, se tourne dans ma direction. Je sens alors son poing contre mon visage et je baisse la tête. Je sens la rage monter en moi à une vitesse folle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Mer 7 Sep - 20:03

J'observa la scène, gardant tout mon calme. S'énerver de toute façon, ferait qu'empirer les choses, et je le savais bien. De toute façon, je ne pouvais pas faire grand chose, avec ma bédaine qui prenait tout la place. Je me mordis durement la lèvre, ne bougeant pas. Je me trouvais quand même déjà à quelque mètre d'Hansel. Je vis les hommes agripper mon nouvel ami. Enfin, l'homme qui allait m'apprendre à chasser, avec qui je semblais avoir une bonne chimie. Nous pourrions être des amis, qui sait. Je regardais les hommes, voir si je connaissais l'un d'eux, mais non. Aucuns visages ne m'était familier. 

▬ Elle n'a rien à voir là-dedans.

Je fronça les sourcils, me demandant de quoi il devait parler ? À avoir voir dans quoi ? Avait-il fait quelque chose de mal ? À voir l'allure des hommes, on aurait plutôt penser l'inverse. Mais qu'est-ce que j'y connaissais vraiment ? Au fond, je ne connaissais pas Hansel depuis si longtemps. De plus, parfois, les gens pouvaient être le contraire de ce qu'il montrait. Pourtant, il ne dégageait rien de tout ça. Rien de mal. Après ces quelques journées à ses côtés, il avait vraiment l'air d'être un bon gars. Je me mordis une deuxième fois la lèvre, le vent passait dans mes cheveux. Il faisait vraiment chaud. Je pris la parole.

▬  Qu'est-ce que vous voulez ? Qu'est-ce qu'il vous à fait.

Peut-être que d'avoir prit la parole, allait changer les choses. Peut-être que ça ferait diversion. Peut-être répondraient-ils à ma question et je pourrais voir à travers leur yeux s'ils mentent ou non. Après tout, le regard des gens étaient un miroir sur leur âme. Je passa une main dans mes cheveux, ne les quittant pas des yeux. 

Je frottais doucement mon ventre, ayant d'être contraction ici et là. Ils avaient l'air si méchants, si malveillants. Je soupirais doucement, me sentant impuissante. Je détestais ce sentiment, surtout d'être dans le doute, plein d'insertitude. Trop de ''peut-être''. Pourquoi certaines personnes aimaient tant faire le mal ? Je ne sais pas. Mais c'était comme ça dans le monde l'ou on vivait. Pire depuis que plusieurs monde s'étaient unis ensemble dans cette nouvelle environnement qu'on ne connaissait que très peu. Plein de surprise. Plein de nouveauté, de chose inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Leaders



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Hansel Jäger
Je suis ici depuis le : 05/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 94
Je suis : Célibataire
Boulot : Tueur de Sorcière
Personnage en trois mots : Débrouillard, Impulsif, Lunatique
Doublette(s) : Diederick Flötenspieler
On dit que je ressemble à : Matt Lanter


MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   Jeu 15 Sep - 9:44

Toujours les genoux au sol, la tête baisser et le visage crispé de douleur je serre mes deux poings de rage. Dès le moment que je bouge moindrement, que je tente furtivement de me lever, les deux poids lourds me force à me repositionner genoux au sol. Impuissant face à cette situation, je ne sais pas quoi faire. Ils sont cinq et nous sommes deux. Ils sont forts et costauds et nous il y a une femme enceinte.

- Qu'est-ce que vous voulez ? Qu'est-ce qu'il vous a fait.


Après un bref moment de réflexion et entendant une voix féminine, je relève la tête vers les hommes des bois. Voyant que deux d'entres-eux approchent dangereusement de Jasmine, sourire pervers sur leurs lèvres. Celui qui est toujours positionné devant moi se tourne vers la demoiselle, la reluquant de haut en bas.

- Qu'est-ce que nous voulons ? Qu'est-ce qu'il nous a fait ? AHAHA !! Je vois que tu connais très mal le jeune garçon que tu accompagnes ma jolie. Jäger est un meurtrier, un sale meurtrier, qui a abattu mon frère d'une flèche à la tête. IL L'A TUÉ !!

Dans un élan de rage ce dernier se tourne vers moi, son poing percutant de nouveau mon visage. J'émets un court gémissement avant de lui cracher le sang qui commence à s'accumuler dans ma bouche, mais ce geste me fit seulement mériter un second coup, cette fois, un coup de pied au niveau de mon ventre, je me crispe simplement de douleur. Les deux hommes qui avancent vers Jasmine l'empoigne chacun un bras et serre fortement, la tenant comme un simple gibier, soulevant sa petite charpente du sol. Le même prit de nouveau la parole.

- Et nous allons nous venger. Nous allons lui faire tellement de mal, qu'il regrettera d'être venu au monde. Sa douleur dans ce triste nouveau monde, ne fait que commencer.

Il se tourne alors vers Jasmine et la pointe avec son épée affûter.

- Et toi, ma jolie, on va s'amuser ensemble et je garderais précieusement ton petit bébé à mes côtés. Amener-les !! On rentre, c'est leur de faire la fête !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼



MessageSujet: Re: Rien de facile (pv°Hansel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien de facile (pv°Hansel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Á qui ne regarde rien, tout adieu est facile. (AI)
» Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]
» cake super facile
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'extérieur :: Chute-