Partagez | 
 

 Suivi devancé (pv°Ariel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Suivi devancé (pv°Ariel)   Lun 15 Fév - 14:56

Après ma quasi noyade de cette semaine, mon suivi fit devancer, pour voir si tout allais bien. Je ne passa pas par l'urgence, puisque je sentais toujours mon bébé bouger à l'intérieur de moi. C'était signe que tout allais bien. Mais, nous ne voulions pas prendre de chance, donc c'est pour cela que je devais me rendre à la clinique médicale pour voir si tout était beau. Je pensais encore à mon sauveur, et sa petite fille. Je ne savais pas pourquoi que je n'étais pas capable de les enlever de ma tête. Il était si gentil, et sa fille, si adorable. J'aimais bien leurs présence, même si je les connaissais que très peu.

Depuis mon réveil, des tonnes de choses avaient changés. J'avais fait la rencontre de plusieurs personne super intéressante. Tout d'abords, Ariel, avec qui j'avais liée très rapidement une très grande amitié. Ensuite, Cet homme, Hansel, qui m'avait promis de m'apprendre à chasser. D'ailleurs, les cours ne devraient pas tarder à commencer. Et finalement, mon sauveur, Joshua et sa petite fille. Je souria doucement. 

Bien sûr, tout n'avait pas été de tout repos, ou toujours rose. Par exemple, la demeure que j'avais été envoyé, n'était pas de très grand repos. Les femmes qui s'y trouvaient étaient assez spéciales.. Et se laissait marcher sur les pieds par celle qui se disait être la chefs de la maison. Je me mordis durement la lèvre. Il y a eu la tempête aussi, qui a bouleversé tout le village. Même encore maintenant la perte de très grande récolte se faisait ressentir. Le taux de criminalité avait augmenté puisque certains n'avaient rien pour se mettre sous la dent, donc ils étaient obliger de voler pour survivre. La nourriture se faisait plus rare, sans compter que l'hiver semblait venir d'un instant à l'autre....

Sans oublier ma noyade... Qui m'avait quand même permit de rencontrer une famille formidable, mais aussi, j'ai découvert, au fond de l'eau, un objet. Un médaillons avec une inscription. Puis lorsqu'on ouvrait le médaillons, il y avait une vieille adresse, qui ne semblait pas être sur les cartes. J'en avais pas encore parler à personne. Je passa une main dans mes cheveux. Je ne tarderais surement pas à essayer de découvrir le mystère, seule ou accompagner, je secoua la tête, haussant les épaules. Pour le moment ce n'était pas le plus important. Malgré que j'étais très curieuse. Mais comme disait souvent mon père ''La curiosité à tuer le chat''. 

Je marcha dans la clinique puis, J'aperçue alors mon amie, Ariel. Je la salua, sourire au lèvre. Je m'approcha d'elle, sans doute travaillait-elle aujourd'hui. Je ne lui avais pas encore parler de ma noyade, pour ne pas l'inquiéter. Mais elle devait sans doute se demander pourquoi mon suivi avait été devancé. Ou bien le savait-elle déjà, puisqu'elle travaillait ici, dans la clinique. De toute façon, je ne tarderais pas de lui en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Ariel d'Atlantica
Je suis ici depuis le : 03/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 119
Je suis : Veuve & célibataire.
Boulot : Soignante et Bénévole au centre de soins
Personnage en trois mots : Curieuse ; Méfiante ; Contradictoire.
Doublette(s) : Personne (pour le moment)
On dit que je ressemble à : Holland Roden
J'aimerai remercier : Shiya



MessageSujet: Re: Suivi devancé (pv°Ariel)   Mar 16 Fév - 10:06



La princesse des eaux travaillait beaucoup trop, toutes ses journées étant consacrées au bonheur et au bien-être des autres, elle ressentait souvent beaucoup de difficulté à s'arrêter pour ne penser qu'à elle seule. Elle n'avait jamais vraiment su pourquoi, mais elle se sentait attirée par les gens dans le besoin, par ceux qui avaient faim ou froid, elle se faisait même un devoir de régler leurs problèmes. Pour cette raison, la jeune femme réussit à surprendre une conversation entre un médecin et une infirmière qui s'entretenaient sur les dossiers de leurs patients, ceux qu'ils devaient voir en urgence. Elle aurait dû passer à côté d'eux sans s'arrêter, mais un mot attira son attention et elle fut incapable d'avancer plus. Il n'en fallut pas plus pour que sa tête tourne et qu'elle se force à se ressaisir. Jasmine avait vécu un traumatisme, mais le docteur ne mentionna pas lequel, ni même dans quel état elle se trouvait. Il dit, par contre, qu'ils avaient devancé son suivit médical au surlendemain. Ariel eut beaucoup de difficulté à effectuer ses tâches quotidiennes puisque toutes ses pensées étaient dirigées vers son amie qui ne lui avait pas donné de nouvelles depuis leur dernière rencontre. La sirène se mit à se faire mille scénarios pires les uns que les autres, elle s'inquiéta comme cela durant les deux jours qui suivirent, espérant être au bon endroit, au bon moment pour dire sa façon de penser à la princesse d'Agrabbah. Ariel se sentait un peu trahie, comme si l'autre jeune femme n'avait pas assez confiance en elle pour la tenir au courant des développements, mais ... en même temps, ce n'était pas de ses affaires et Jasmine n'était aucunement obligée de lui dire quoi que ce soit.

La sirène s'arrêta devant le centre de soins durant une bonne minute en se demandant si elle n'en faisait pas trop, si Jasmine réalisait combien elle s'était accroché à elle ... La princesse rousse savait qu'elle ne devait pas le faire, qu'elle ne devait pas faire d'une personne son point d'ancrage. N'apprenait-elle pas de ses erreurs ? Elle entra finalement et alla directement dans la petite salle d'attente où tous les patients faisaient un petit séjour. Elle commença par se tortiller les doigts distraitement, comme si cela pouvait faire passer l'angoisse qu'elle avait ressentie durant les deux derniers jours.

En sentant qu'on l'observait, la jeune femme leva les yeux et aperçu son amie qui s'avançait dans sa direction avec un sourire aux lèvres. C'était bon signe, mais la sirène n'était pas d'humeur aujourd'hui. Elle s'était fait un sang d'encre. Elle se leva et alla à la rencontre de Jasmine, se forçant à lui faire un sourire pour éviter que l'autre princesse ne ressente sa « frustration » si c'était comme cela que l'on pouvait appeler le sentiment qui l'habitait.

▬ « Je suis heureuse de constater que tu vas bien. » dit-elle d'un ton qui était plus amer qu'elle ne l'aurait souhaité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Suivi devancé (pv°Ariel)   Ven 19 Fév - 22:07

Je sentais son mécontentement. Elle avait surement su pour mon accident, mais si je ne lui en avais pas parler tout de suite, c'est que je savais qu'elle allait s'inquiéter et c'était ce que je voulais absolument pas qui arrive, qu'elle s'inquiète. Après tout, j'allais bien, et le bébé aussi. Il était en forme et bougeait beaucoup. Je me mordis discrètement la lève. Je me sentais mal, mais en même temps, ce n'était pas pour lui faire du tord que je lui avais rien dit. Je voulais seulement évité qu'elle se fasse du soucis pour moi. Bon, à ce que je vois, ce n'étais pas réussit. Je la regarda droit dans les yeux, sincère, passa une main dans mes cheveux.

▬ Je suis désolé, Ariel. Si je ne t'ai rien dit, c'était seulement pour éviter que tu t'inquiète..

Je la regarda droit dans les yeux, soutenant son regards. On pouvait lire dans mes yeux que je me sentais mal-à-l'aise pour la situation. Ou plutôt, que j'étais triste qu'elle l'aie prit ainsi. Je n'avais rien dit dans son intérêt. Parce que après c'est plusieurs jours passé en sa compagnie, je l'a connaissais assez pour savoir qu'elle saurait fait un sang d'encre en apprenant la nouvelle. Et c'était tout ce que je voulais éviter. Je soupira tristement. Ce n'était pas que je n'avais pas confiance en elle, loin de là, j'éprouvai une très grande confiance en elle, même. Mais, je voulais éviter de la faire souffrir en la faisant s'inquiéter pour rien, puisque tout allait bien. 

▬ Je ne veux pas que tu crois que je n'ai pas confiance... Au contraire, tu es même une des personnes que j'ai le plus confiance ici. Je t'apprécie beaucoup. J'espère que tu n'es pas trop fâchée..

Je lui adressa un petit sourire, en espérant que se petit sourire compatissant allait aider à ma cause. J'espérais qu'elle me croit, qu'elle me pardonne, qu'elle me comprenne le pourquoi que je ne lui avait rien dit. J'appréciais beaucoup sa présence. Et je ne voulais pas qu'elle se sente laissé de côtés seulement pour cet incident. Je me mordis de nouveau la lèvre, entendant une réponse de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Ariel d'Atlantica
Je suis ici depuis le : 03/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 119
Je suis : Veuve & célibataire.
Boulot : Soignante et Bénévole au centre de soins
Personnage en trois mots : Curieuse ; Méfiante ; Contradictoire.
Doublette(s) : Personne (pour le moment)
On dit que je ressemble à : Holland Roden
J'aimerai remercier : Shiya



MessageSujet: Re: Suivi devancé (pv°Ariel)   Lun 7 Mar - 18:11



La princesse ravala sa colère un instant en observant la jeune femme qui se tenait bien droite devant elle, son énorme ventre prenant toute la place entre elles. D'accord, elle ne pouvait simplement pas se mettre en colère contre une femme enceinte. Jasmine n'était pas en couple avec elle, elles étaient simplement bonnes amies, donc elle n'avait pas le compte à lui rendre. Simplement ... La jeune femme s'était vraiment fait du souci et cela l'avait empêchée de dormir durant plusieurs heures, ce qui l'avait rendue un peu maussade de grognon, mais tout cela passerait avec la journée qui avançait, elle en était certaine.

▬ « Eh bien, c'est raté, crois-moi. » dit-elle en lui faisant un petit sourire.

Elle passa nerveusement ses mains dans ses cheveux roux qui, pour la première fois depuis un long moment, descendaient en cascade soyeuse sur ses épaules. Elle avait beaucoup trop souvent pris pour habitude de les attacher en queue de cheval, mais ce matin-là, elle avait tellement mal dormi qu'elle avait décidé de s'en foutre royalement : ce qui - heureusement- avait donné un résultat des plus foudroyants.

▬ « Je ne suis pas fâchée. » dit-elle en haussant les épaules, essayant d'effacer ainsi la tension qui s'était installée dans tous ses muscles alors qu'elle avait vu Jasmine.

La sirène attrapa la main de son amie et la tira gentiment jusqu'à un fauteuil assez peu confortable de la salle d'attente. Perdue dans ses pensées, elle observait les murs en réalisant que tout était tellement morne dans ce centre de soins. Elle se mordit la lèvre en se demandant comment, après tout ce temps passé dans cet endroit, elle avait pu passer à côté de cette décoration de mauvais gout. C'était la première fois qu'elle s'y rendait en tant que « patiente », c'était surement pour cela. Lorsqu'elle travaillait, la sirène rousse se donnait à fond pour ses patients en se foutant bien de quoi les murs sont décorés. Elle courait dans tous les sens, mais maintenant qu'elle était assise et qu'elle attendait ... elle aurait aimé avoir quelque chose de joyeux à regarder.

▬ « D'accord, je te pardonne. De toute manière, tu n'as pas à me rendre de compte. dit-elle un peu a contre-cœur. J'ai eu vraiment très peu quand j'ai appris ce qui s'était passé, si tu m'en avais parlé en me disant que tu avais été examiné et que tout allait bien, je ne m'en serais pas autant fait. Je t'en supplie, parles-m'en la prochaine fois. Je n'ai presque pas fermé l’œil de la nuit tant j'étais inquiète. » dit-elle finalement en se tournant vers son amie.

Ses yeux verts étaient brillants de larmes contenues, ses joues avaient pris une teinte rosée et elle se massait nerveusement une main avec l'autre. Elle n'avait pas eu peur pour le fœtus, mais bien pour sa maman. Ariel connaissait la douleur de perdre un enfant, même si c'était un enfant qu'elle n'aurait jamais vu. Elle voulait l'éviter à son amie, elle voulait lui éviter toutes les douleurs du monde, parce qu'elle avait quelques années de plus, qu'elle se sentait en quelque sorte responsable d'elle.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

un soupir droit du coeur.
parfois, les plus beaux sourires peuvent cacher de grands secrets, les plus beaux yeux peuvent avoir pleuré durant des heures et les coeurs les plus purs peuvent avoir souffert de grandes peines.
codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Jasmine d'Agrabah ♥
Je suis ici depuis le : 09/11/2015
Mes messages s'élèvent à : 101
Je suis : Je préfère ne pas en parler...
Boulot : Futur mère ♥ (& Couturière depuis peu)
Personnage en trois mots : Loyale, aimante & aventureuse
On dit que je ressemble à : Paulina Vega Dieppa


MessageSujet: Re: Suivi devancé (pv°Ariel)   Mar 22 Mar - 0:00

Je pris doucement la main de mon amie, acquiesça.  « Je te le promet » Lui dis-je, affichant un doux sourire. Je ne voulais pas lui faire du tord, mais bon, c'était chose fait. À L'avenir, je saurais comment éviter qu'une telle situation se reproduise. En plus, j'avais une très grande confiance en elle. Je tenais déjà beaucoup à elle. Après tout, c'était ma toute première et vraie amie. Je n'avais jamais vraiment connue sa auparavant. Puisque j'étais toujours enfermé aux châteaux. Ensuite, j'eu mon mari, et je passa tout mon temps sois avec lui, soit avec mon père, ou bien a aider le peuple, et travailler bénévolement dans les orphelinats, que je n'avais pas mit de temps pour moi, à faire des rencontres, ou mêmes des amis. J'avais mit tout mon énergie à aider les autres. Mais bon, je ne m'en plaignais pas, j'aimais bien rendre heureux ceux qui m'entourait. Je leva doucement les yeux vers Ariel. Je n'aimais pas la voir triste. Surtout que là, c'était de ma faute.

▬ Tu sais, Ariel, je n'ai jamais vraiment eu d'amie avant toi. Donc pardonne-moi si je fais des erreurs. J'ai eu l'habitude de tout faire par moi-même. Donc je ne pensais pas que ça allait te blesser que je ne t'en parle pas tout de suite.


Je me sentais mal, vis-à-vis elle. J'espérais qu'elle allait comprendre. La seule véritable amie que j'avais eu, c'était mon tigre, donc on s'entant, ce n'était pas humain. Mai pourtant, je me sentais si comprise avec mon félin. Elle me manquait tellement. Parfois même, les animaux étaient plus gentil que l'être humain, mais surtout, moins traite. J'étais toutefois contente d'avoir enfin rencontré une amie honnête et loyale comme la princesse des mers. C'était si rare de rencontrer des gens vrais dans la vie. Je lui souris. Je ne voulais pas la perdre. En plus, je savais que notre amitié était forte, et qu'un lien imbrisable nous unissait. Je ne savais pas pourquoi, mais c'était le cas, et j'en étais bien contente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Princesses

avatar


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je m'appelle : Ariel d'Atlantica
Je suis ici depuis le : 03/05/2015
Mes messages s'élèvent à : 119
Je suis : Veuve & célibataire.
Boulot : Soignante et Bénévole au centre de soins
Personnage en trois mots : Curieuse ; Méfiante ; Contradictoire.
Doublette(s) : Personne (pour le moment)
On dit que je ressemble à : Holland Roden
J'aimerai remercier : Shiya



MessageSujet: Re: Suivi devancé (pv°Ariel)   Ven 14 Oct - 9:46



Sincèrement, j'avais perdu le fil de notre conversation. Pourquoi est-ce que la rage et la colère bouillonnait à ce point dans mon estomac, pourquoi est-ce que je cherchais désespérément une réponse cinglante à lui lancer au visage avant de partir et de lui tourner le dos ? Ah oui, je me souviens, la vie à la mauvaise habitude de m'arracher tout ceux que j'aime. Je ne veux pas aimer cette femme, ni l'enfant qu'elle porte en son sein, mais c'est plus fort que moi. Je n'ai jamais été une égoïste et encore moins une égocentrique, cela ne me ressemblerait pas. Je prend une bonne respiration tandis qu'elle me promet. Promettre quoi, déjà ? Deux secondes passent, puis dix, peut être même vingt avant que je me souvienne de la conversation qu'on venait tout juste d'avoir. Ouais, il fallait vraiment que je prenne quelques jours de congé loin d'ici. Lorsqu'elle m'adressa à nouveau la parole, ce fut plus doucement que j'accueillis ses confidences au sujet de son passé. Je la comprenais, avec six sœurs plus âgées qui passaient leur temps à se moquer, pas moyen d'avoir la paix. Je m'évadais donc en compagnie de polochon, vers des navires échoués. Où je pouvais faire ce que je voulais et tant que je le voulais. J'étais seule, je n'avais besoin de personne jusqu'à lui.

J'attrape la main de mon amie en lui faisant un sourire compatissant, autant pour elle que pour changer mes pensées de direction. Ce n'est pas le moment d'aborder ce sujet, c'est son moment. Celui de son enfant.

《 Ne t'en fais pas, tu n'as rien à te faire pardonner, c'est moi qui ai réagit excessivement. N'en parlons plus, veux-tu ? 》

Tout ce qui importait à l'instant était qu'ils aillent bien tous les deux, le reste pouvait attendre.

《 Est-ce qu'il t'as expliqué ce qui allait se passer aujourd'hui ? Je vais t'attendre ici jusqu'à la fin et nous pourrons repartir ensemble. S'asseoir un peu au parc et papoter des dernières nouvelles que j'ai à propos des portes. 》

Ce dernier sujet était peut-être un peu précipité, parce que je ne savais pas grand chose à vrai dire, mais certainement plus qu'elle. Ces maudites portes de malheur nous ont enlevé les gens qu'on a aimé du plus profond de notre cœur, alors j'ai décidé que toutes les nouveautés que j'aurais à leur propos serait entendues par mon amie, à condition que ce soit ce qu'elle désire aussi. Après tout, c'était un sujet sensible pour nous.

《 Donc, si tu es très gentille, mimmais-je comme si elle était une enfant en posant mon index sur son nez une seconde, je te donnerai de ces biscuits au sucre que tu aimes tant. J'ai été en prendre hier avant de rentrer et je n'en ai touché aucun, promis. 》

Je lève les deux mains dans les airs, mais mon visage exprime probablement le contraire pour quelqu'un qui me connaît bien. Jasmine me connaît bien, bien mieux que n'importe quel autre personne vivant dans ce monde, enfin .. ou presque.

∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ∵ ∴ ♛

un soupir droit du coeur.
parfois, les plus beaux sourires peuvent cacher de grands secrets, les plus beaux yeux peuvent avoir pleuré durant des heures et les coeurs les plus purs peuvent avoir souffert de grandes peines.
codage par whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼



MessageSujet: Re: Suivi devancé (pv°Ariel)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Suivi devancé (pv°Ariel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ariel Farell [Pouffy]
» Je suis Ariel, mais sans la queue.
» Ariel Meery, la fille aux cheveux de feu [Terminé]
» THE WITCH IS HERE -> ARIEL DESIREE JOHNSON
» Femme sirène, Femme humaine. J'ai fait mon choix † Ariel Jones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Château et sa Cour :: Centre de soin-